Cameroun - Communication. Péril sur l’offre publicitaire dans la presse

  • Mutations |
  • Publié : Mercredi le 13 Mai 2015 10:14:42 |
  • 30978 hits |
  • Culture |

Comme une peau de chagrin, le portefeuille des annonceurs se réduit d’année en année.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Imprimer | Envoyer cet article à

 

 

 

 Dans la majorité des médias camerounais, notamment la presse écrite, les pages de publicité se raréfient. Le 3 mai 2015, sur le plateau de l’émission Canal Presse, le directeur de la publication de Mutations, Xavier Messè, met à l’index la perte de vitesse de l’activité économique. «Quand vous regardez le tissu industriel local, il n’est pas porteur ; on n’enregistre pas de création de nouvelles entreprises et la conjoncture économique est défavorable», soutient-il.

 

Selon les observateurs, si les annonceurs ne se sont jamais rués à grande vitesse dans les médias au Cameroun, force est de constater qu’avec l’avènement de la téléphonie mobile au début des années 2000 au Cameroun, l’on a assisté à une compétition entre certains concurrents de ce secteur par presse interposée. Faisant ainsi de Mtn et Orange, les principaux animateurs de ce marché sur lequel, les Brasseries du Cameroun ont aussi donné une impulsion très importante. « L’arrivée des opérateurs de téléphonie mobile a donné un souffle nouveau à ce marché. Toutes les entreprises qui communiquent bien ont un retour sur investissement facilement quantifiable» indique Gabriel Kouéni, publicitaire.

 

Seulement, depuis quelques années, le marché de la publicité connaît une érosion de sa taille. L’accès aux communiqués et autres messages des principaux animateurs du secteur devient manifestement plus affectif que professionnel. «De gros budgets sont investis à coups de recommandations dans les agendas et autres documents de prestige édités par des sociétés fictives sans siège social identifiable, au profit des commerçants touristes non agréés et résidants dans les hôtels pour la période prospection», indique Gabriel Kouéni. Ce publicitaire croit savoir que la faute revient aux annonceurs qui négocient directement avec les supports plutôt que de passer par une agence conseil en communication qui maîtrise mieux la qualité, la diffusion, le volume des tirages, le circuit de distribution ainsi que la notoriété des supports médiatiques. Ce qui n’est pas sans dommage pour le secteur.

 

Une situation qui est à l’origine des tarifs pratiqués aujourd’hui dans les médias qui sont à l’opposé de ce qui se fait sous d’autres cieux. Si certains rechignent à respecter les cotations de la presse, d’autres paient encore le prix homologué dans les différents journaux. Au lieu de 350.000 Fcfa la page de publicité, des annonceurs, proposent fièrement le tiers de cette somme pour une page de publicité. A prendre ou à laisser ! Ce qui n’est pas le cas en Côte d’Ivoire et au Sénégal par exemple où une page d’annonce se négocie à 800.000 Fcfa. 

 

Pour les perspectives, Gabriel Kouéni pense que le marché publicitaire va connaître un regain d’activité dans les années à venir du fait de la fièvre pétrolière dans le Golfe de Guinée. Ce qui aura un impact sur le pouvoir d’achat des populations et le développement des marchés. «Le libéralisme économique favorise la compétition sur les marchés au Cameroun, pense-t-il. Aussi poursuit-il, l’espoir se trouve dans le développement des petites et moyennes entreprises (Pme) dont la culture publicitaire est naissante». Mais il regrette des promoteurs de Pme qui pensent être «souverainement compétents en toute chose même en publicité. Ils cherchent à se faire plaisir à parler à eux-mêmes à travers leur publicité qu’ils choisissent de concevoir en interne avec un personnel peu qualifié».

 

PCA

 

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Communication

Cameroun - Communication : Justice et aviation au menu de la presse camerounaise (5667)
Cameroun - Communication : Carte de presse: un outil pour assainir la profession (8082)
Cameroun - Communication : Cyber presse: le plagiat tisse sa toile (10303)
Cameroun - Communication : Climat morose dans les colonnes des journaux camerounais (6239)
Cameroun - Communication : Les crises au sein du patronat et de la communauté anglophone préoccupent les journaux camerounais (3764)
Cameroun - Communication : Cameroun : regain de tension entre MESSAPRESSE et les éditeurs de presse (12002)
Cameroun - Communication : Vent de polémiques en couverture des journaux camerounais (4130)
Cameroun - Communication : Journaux: Messapresse ne distribue plus certains titres (8113)
Cameroun - Communication : Le torchon brûle toujours entre les éditeurs de journaux et le distributeur Messapresse (7004)
Cameroun - Communication : Mutations: Xavier Messè s’en va (12737)
Cameroun - Communication : La grève des enseignants et le coup de gueule du sélectionneur de football en couverture des journaux camerounais (6405)
Cameroun - Communication : Les journaux camerounais en mode diversité (6798)
Cameroun - Communication : Crise anglophone et voyage présidentiel en Italie en couverture des journaux camerounais (7157)
Cameroun - Communication : Aide publique à la communication privée: 250 millions de F pour 168 demandes (17251)
Cameroun - Communication : Média et paix: des Awards envisagés au Cameroun (16577)
Cameroun - Communication : La Poste camerounaise prête à distribuer les journaux locaux (15771)
Cameroun - Communication : Distribution des journaux: le Mincom cherche des solutions durables (13649)
Cameroun - Communication : Un vent de malaise dans les colonnes des journaux camerounais (8156)
Cameroun - Communication : Cameroun : la Sopecam veut distribuer elle-même ses livres et ses journaux (10085)
Cameroun - Communication : Vent de diversité en couverture des journaux camerounais (8766)

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Cameroun - Gouvernance : Réseaux sociaux: les administrations se connectent lentement (1014)
Cameroun - Education : Examens officiels : les épreuves pratiques démarrent ce jour (1021)
Cameroun - Musique : Ayissi Le Duc: 35 ans en dansant (3439)
Cameroun - Culture : Exposition: « Le feu », cet élément si parlant (4136)
Crise Anglophone : Les journaux camerounais préoccupés par la situation de grande tension à Bamenda (5027)
Cameroun - Culture : Festival: Les trésors de la culture Massa (6971)
Cameroun - Réligion : Religion: Pâques, c’est dimanche (10448)
Cameroun - Communication : Cyber presse: le plagiat tisse sa toile (10303)
Cameroun - Réligion : Télévision: l’évangélisation gagne le petit écran (10306)
Cameroun - Musique : Were Were Liking: une autre vision de l’art (11153)
Cameroun - Cinéma : CAMIFF2017: Buea To Host Cameroon Film Festival (11194)
Cameroun - Livre : Chaos libyen: Hugues François Onana dénonce l’Occident (10809)
Cameroun - Réligion : Commission nationale du Hadj: six membres déchus (11588)
Cameroun - Réligion : Cameroun : le ticket de participation au Hadj augmente de 282.000 FCFA (11505)
Cameroun - Musique : Droits d’auteur: deux semaines pour du concret (11589)
Cameroun - Musique : Kareyce Fotso: une polyglotte au micro (11658)
Cameroun - Réligion : Hadj 2017: les modalités du pèlerinage sont connues (12029)
Cameroun - Tourisme : Le WEF classe le Cameroun parmi les pays les moins compétitifs en Afrique au plan touristique (12228)
Cameroun - Faits divers : Cameroun : Pour une histoire d’argent, le journaliste Boris Bertolt et l’éditeur Haman Mana à couteaux tirés (13202)
Cameroun - Politique : 6 avril 1984 : Les mésaventures de Niat Njifenji et Meva’a m’Eboutou (13275)