Organisation de la Can 2019: Ahmad ne lâche pas le Cameroun

Can 2019. Organisation de la Can 2019: Ahmad ne lâche pas le Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le président de la Caf a évoqué la première mission d’inspection au cours du week-end, en parlant d’un « déficit énorme » écrit le quotidien gouvernemental.



Comme il est de tradition, le président de la Confédération africaine de football (Caf) donne une conférence de presse deux jours avant la finale d’une compétition majeure. Ahmad, le président de cette institution, n’a pas dérogé à la tradition le 2 février dernier à Casablanca (Maroc), quelques heures après avoir présidé la 40e assemblée générale ordinaire de la Caf. A cette occasion, il est notamment revenu sur la candidature du Maroc à l’organisation de la Coupe du monde 2026, la relance de la Coupe afro-asiatique et évidemment l’organisation de la Can Total, Cameroun 2019. A propos de la Can 2019, le président de la Caf s’est visiblement appuyé sur le rapport de la première mission d’inspection Caf et du cabinet Roland Berger, effectuée au Cameroun du 11 au 19 janvier 2018. Celle-ci s’est principalement appesantie sur l’offre en infrastructures sportives (stades et terrains d’entraînements), les aéroports et les hôtels.

Ahmad a également ajouté les hôpitaux et les infrastructures routières. «Entre le rapport d’inspection et le cahier de charges, il y a un déficit énorme qu’on demande au Cameroun de rattraper dans la mesure du possible», reconnaît Ahmad. Le pays organisateur a confié aux membres de cette visite que tout sera prêt sur le plan infrastructurel en décembre 2018. «Je suis un homme de parole, mon Comité exécutif ne change pas d’un iota par rapport aux décisions du symposium », poursuit-il. Ainsi, le Cameroun, qui a été désigné pays organisateur de la Can Total 2019 en 2014, abritera cette compétition l’année prochaine avec 24 équipes. Une délocalisation n’est donc pas à l’ordre du jour, pour l’instant. A conditions que tous les chantiers soient effectivement livrés en fin d’année. Sur le terrain, les travaux avancent. Notamment, à Yaoundé, où la livraison du matériau préfabriqué, le stade Paul Biya d’Olembe va atteindre sa vitesse de croisière. A Douala, au stade de Japoma, les tribunes sont finalisées. La fabrication de la superstructure est terminée. La pelouse sera ensemencée dans les plus brefs délais. L’arrivée de la superstructure est imminente au port de Douala. A Garoua, la réhabilitation du stade Roumde Adjia se poursuit. Ahmad a mis beaucoup d’eau dans son vin en ce qui concerne l’organisation de la Can 2019 au Cameroun. Ce qui nous permettra de poursuivre sereinement et avec une vitesse soutenue les différents chantiers engagés ici et là pour être prêt, le jour dit.

Priscille G. Moadougou

Sport