L'artiste camerounais Géo William masso fait chevalier de l’Ordre de la Valeur à titre posthume

Cameroun - Nécrologie. L'artiste camerounais Géo William masso fait chevalier de l’Ordre de la Valeur à titre posthume

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L’artiste qui repose à Bonabéri depuis le 1er décembre 2018 a reçu cette distinction du président de la République rapporte le quotidien gouvernemental

Une immense foule a rendu un dernier hommage ce samedi 1er décembre 2018 à Bonabéri à l’artiste Geo William Masso, de son vrai nom Geoffroy Masso Mpessa. Lors de cet adieu, au nom du président de la République, l’artiste pluridimensionnel a été fait officier de l’Ordre de la Valeur par le ministre des Arts et de la Culture (Minac), Narcisse Mouelle Kombi. La cérémonie aura aussi été marquée par des témoignages. Aladji Touré, compagnon et ami du défunt. Sur le plan personnel, il était un homme discret, réservé, calme et éloigné des bassesses humaines.

Avec son timbre vocal de charme, il avait un goût prononcé pour la soul music à la Marvin Gaye, a poursuivi le bassiste Aladji Touré. Il a également précisé que Geo Masso s’est démarqué grâce aux sonorités adoucissantes et consolatrices dont il avait fait sa marque.

Même son de cloche pour le chef supérieur Bele Bele, le chef de village Bonamikano et bien d’autres. Pour le Minac, c’était une figure marquante de la musique, un passionné, ayant l’âme prodigieuse d’un grand compositeur, un éveilleur de consciences qui prônait la fraternité, la bonté, la solidarité. Le Minac relèvera aussi que le défunt était un homme d’une élégance remarquable, de bonne moralité, de bonne éducation, distingué et porte-étendard du Makossa. D’autres voix diront que le disparu fustigeait la jalousie, l’hypocrisie, la méchanceté. « Le chaud pater », comme on aimait l’appeler, comptait à son actif cinq albums, dont les plus célèbres sont « A Muto », « Lolita » « Force 3 » et « Titanic ». Né en 1951, Geo William Masso était marié et père de plusieurs enfant et petits-fils. Il repose désormais au cimetière de Bonabéri.

Mireille ONANA MEBENGA

Culture