Drame de Kumba. Union sacrée pour la mémoire des victimes de Kumba

cameroun24.net Lundi le 26 Octobre 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans une tribune parvenue à la rédaction de cameroun24, l'avocat Martin LONGO lance un appel à la mobilisation de tous pour venir à bout de l'hydre sécessionniste.

ADS

«Ne me dites pas au moins vous l'avez eu pendant tel nombre d'années
Selon vous, à quel âge votre enfant devrait-il mourir ?»
Rita Moran

« Plus on s'est trompé dans sa vie, plus on donne des leçons »
Gilles Deleuze





C'est la Nation toute entière qui doit se mobiliser et rester unie pour répondre aux assassinats d'enfants, à l'horreur de Kumba.

Les institutions seules ne viendront à bout de l'hydre sécessionniste.

Au regard des menaces qui fragilisent notre socle identitaire francophone et anglophone, notre citoyenneté commune, la Patrie, nous ne devons jamais cesser de proclamer, sans peur, notre résistance patriotique et persévérer Ensemble, vers le chemin de la Paix.

Il est facile, pour de nombreuses voix qui cherchent à comprendre, comment les auteurs de l'attaque ont pu passer à l'acte, de donner des leçons, d'accuser les autorités et de désigner des responsables.

Si face à la tragédie qui vient de se dérouler, s'interroger est toujours légitime et nécessaire, se précipiter et tirer des conclusions hâtives, ce n'est pas prendre toute la mesure de la complexité et des enjeux de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Il nous faut tirer de ce drame des leçons, en faisant des propositions concrètes.

Tirer des leçons de Kumba, c'est plaider pour la création d'une commission d'enquête sur l'organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux sécessionnistes, les trafics d'armes et leurs soutiens au Cameroun, en Europe et au États-Unis, avec des auditions des membres du gouvernement, en charge de la gestion de cette crise est nécessaire.

Tirer des leçons de Kumba, c'est renforcer les services de renseignement intérieur et extérieur, qui ont à faire face à un défi sans précèdent, à un phénomène protéiforme en leur donnant  tous les moyens juridiques, pour accomplir leurs missions.

Tirer des leçons de Kumba, c'est augmenter les moyens de la juridiction militaire, voire envisager la création d'une juridiction antiterroriste, à part entière.

Tirer des leçons de Kumba, c'est également faire une évaluation de notre diplomatie, pour améliorer la coopération entre les services intérieurs et extérieurs et nos échanges, avec les services étrangers.

Tirer des leçons de Kumba, c'est enfin mettre en place une plate-forme de signalement pour les familles.

A une situation exceptionnelle doivent répondre des mesures exceptionnelles.

Le massacre des enfants nous impose d'être capables de poser aussi un regard lucide sur l'état de notre société et ses urgences.

Maître Martin LONGO

Avocat pénaliste aux barreaux de Bordeaux et du Cameroun
Président de la Commission Politique de la Section RDPC France-Sud
Coordonnateur du Front des Biyaistes Indomptables Internationaux
Ancien Président de la sous-Section RDPC de Bordeaux
Ancien Premier Vice-Président du C.R.E.A.E.M (Cercle de Ressources et d’Échanges Euro-méditerranéens )
Président de la Commission relations-extérieures et co-développement du C.R.E.A.E.M  Ancien Président de la Communauté Camerounaise de Bordeaux
Ancien Président de l’association Échanges Bordeaux-Cameroun

 

Lire aussi : Le premier ministre accompagne les élèves tués à Kumba à leur dernière demeure
Lire aussi : Un membre du gouvernement se rend enfin sur le lieu de la tuerie de Kumba
Lire aussi : Le MAC commémore la mémoire de toutes les personnes tuées dans le cadre de la crise Anglophone

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS