Coupe du monde féminine 2019. Une cérémonie d’au-revoir au rabais pour les Lionnes Indomptables

cameroun24.net Mercredi le 15 Mai 2019 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les pouliches d’Alain Djeumfa ont livré un match de gala mardi face à une sélection féminine de la ligue régionale du centre, en guise d’aurevoir à leurs supporters avant de quitter le Cameroun pour l’Espagne où elles prendront part à un stage d’acclimatation avant de mettre le cap sur la France afin de disputer la coupe du monde.

ADS


Comme il est de tradition pour les sélections majeures du Cameroun qui prennent part à une phase finale d’une compétition, un match de gala est généralement organisé pour, non seulement dire aurevoir au peuple camerounais, mais aussi pour recevoir de ce peuple leur bénédiction afin de faire une belle campagne. Les Lionnes Indomptables qui s’apprêtent à prendre part à la coupe du monde « France 2019 » n’ont pas dérogé à cette tradition. Elles ont affronté mardi au stade annexe 1 de Yaoundé, dans un match terne, une sélection féminine de la ligue régionale du centre. En seconde période, sur une passe Alexandra Takounda, Mpeh Bissong a inscrit l’unique but de la partie.

Au-delà de ce match de gala, d’une pauvreté accablante au niveau du spectacle, il faut dire que la cérémonie d’aurevoir avait tout l’air d’une improvisation, tant elle transpirait l’impréparation. Déjà, une telle cérémonie ne saurait se faire sans que la liste définitive ne soit rendue publique. Les trois joueuses qui seront recalées déposeront certainement ces «  bénédictions du peuple » au chevet de leur lit. C’est à la fin du match que les officiels de la Fécafoot se sont affairés à dresser le backdrop de la fédération qui chancelait au gré du vent, au point de se renverser sous les regards ahuris des spectateurs. La solennité de la présentation des joueuses a été mièvre et n’a pas suscité les applaudissements chaleureux qu’une organisation sérieuse aurait conférés. « J’aurai souhaité que les Lionnes rentrent dans le vestiaire et que le speaker appelle chacune d’elle qui sortirait individuellement pour recevoir pleinement les bénédictions et encouragements du public », confiait Michel Ayina, un fan des Lionnes Indomptables. La descente des ministres du sport et celle de la femme qu’accompagnaient le président de la Fécafoot et ses invités  pour la photo de famille avec la sélection nationale féminine s’est faite dans un cafouillage remarquable. On vous épargne des réflexions contradictoires qui ont guidées la mise en place des autorités et des Lionnes, au moment des prises de vue.


 A tout ceci, il faut ajouter l’absence de la remise du drapeau qui est un temps fort d’une telle cérémonie. Un manquement qui renforce le trait de l’improvisation. Le ministre des sports et de l’éducation physique le Pr Narcisse Mouelle Kombi a d’ailleurs quitté l’enceinte du stade annexe 1 avant la fin de la cérémonie, abandonnant le président Seidou Mbombo Njoya et ses invités à la tribune d’honneur. Il a été rappelé à la primature, a-t-on appris.

Léger Tientcheu à Yaoundé

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS