Affaire Sadi. Réné Emmanuel Sadi : « Le Journaliste Sismondi Barlev BIDJOCKA a avoué qu'il est un menteur»

cameroun24.net Mercredi le 05 Aout 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans une mise au point parvenu à la rédaction de cameroun24, le ministre de la communication ne reconnait pas avoir perçu la somme de huit milliard dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.

ADS


Il informe l'opinion publique à travers son Secrétaire Général, Félix Zogo, que les révélations du journaliste sont un tissu de mensonge.

Il reconnait avoir soumis un plan de communication de 300 millions au Premier Ministre, qui a autorisé le décaissement du tiers de cette somme.

Il affirme donc avoir reçu seulement 100 millions, de l'argent qui ne provenait pas du FMI comme laisse entendre le journaliste, dont il ne reconnait pas avoir entre autres séquestré les enfants.

Dans cette mise au point, il dit avoir invité le journaliste afin de l'entendre sur ces accusations afin que la vérité se manifeste.

Au cours de l'entretien, l'atittude irrévérencieuse du journaliste a obligé les forces de l'ordre à l'interpeller et il a été conduit des les services de la police pour être entendu.

Selon lui, au cours de son audition, le journaliste a avoué les faits et s'est fendu en excuses auprès des personnalités injustement accusées.

Sauf que ce matin encore, le journaliste a réagit sur son compte officiel pour maintenir ses accusations et traiter plutôt le ministre de menteur.

Une affaire en gestation qui pourrait se retrouver devant les tribunaux qui seuls pourront rétablir la vérité et dire le Droit.

A la lumière de cette affaire, il apparait que plusieurs ministres ont reçu de l'argent public pour mener des actions dans la lutte contre la pandémie de coronavirus dans le pays.

Mais seul le ministre de la santé était visible et seul à rendre compte; Bienque ses comptes rendus soient querellés et truffés d'erreurs que l'opinion publique assimile à des détournements. L'affaire des 4000 sacs de riz  de ORCA et les 265 millions de l'APECAM étant encore dans les mémoires.

Les autres ministre ayant reçu l'argent du contribuable sont restés muets comme les neuf autres gouverneurs à qui les camerounais réclament les sacs de riz.

Ange NGO

dementi_sadi_huits_milliards_vs_sismondi_1

dementi_sadi_huits_milliards_vs_sismondi_2

dementi_sadi_huits_milliards_vs_sismondi_3

dementi_sadi_huits_milliards_vs_sismondi_4

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS