Cameroun - Politique. Mercato Politique: Woungly Massaga, nouveau conseiller spécial de Kamto

GN Lundi le 25 Septembre 2017 Sport Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dernier des mohicans de la lutte upciste, le Commandant Kissamba, de son vrai nom Ngouo Woungly Massaga, vient de rejoindre les rangs du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, où il a aussitôt été fait conseiller spécial du président Maurice Kamto.

ADS

Face à la presse au siège du Mrc - le Mouvement pour la renaissance du Cameroun le 19 septembre dernier, Commandant Kissamba a évoqué les motivations de son transfert volontaire vers le parti de Maurice Kamto. D’abord, selon lui l’Upc officielle est sous le contrôle total du gouvernement, et ne reflète plus la philosophie des pères fondateurs du parti historique.

Pour lui, l’Upc est devenu « un rassemblement hétéroclite d’agents flagorneurs et sycophantes manipulés par le pouvoir néocolonial, incapables d’afficher un minimum de cohérence politique, idéologique et programmatique ». La 2ème motivation tient à la ligne politique du Mrc qui « s’affirme de jour en jour comme une authentique union des patriotes pour le changement ». Ce qui selon lui, a toujours été le vrai combat de l’Union des populations du Cameroun.

Accueilli en grande pompe par les responsables du Mrc, Woungly Massaga a été immédiatement promu au poste de Conseiller spécial du Président du Mrc.

Dans son nouveau parti politique, on entend tirer profit de son passé ponctué de faits d’armes historiques, lui qui a été, selon la légende, l’un des principaux combattants de la lutte upciste contre la pouvoir colonial français. Présenté durant son exil politique comme un proche de nombreux nationalistes africains à l’instar de Krameh Khrumah, Woungly Massaga est réputé en outre avoir participé à la guerre de libération dans de nombreux pays africains. Des références suffisantes selon Me Emmanuel Sim, 1er vice-président du Mrc, pour voir dans l’arrivée de Woungly Massaga, un motif de satisfaction. Pourtant, interrogé sur son véritables poids politique et les militants qu’il apporte avec lui au Mrc, le nouveau conseiller spécial du Président reconnait qu’il arrive seul pour le moment, mais espère que son ralliement serve d’inspiration à tous les camerounais épris de la volonté de changement.

Néanmoins, Woungly Massaga ne se fait guère d’illusion sur la capacité du Mrc à remporter la prochaine élection présidentielle.

Pour lui, une telle espérance doit s’appuyer sur au moins 3 piliers, à savoir, un travail d’éducation des masses, un travail méthodique de construction d’un mouvement révolutionnaire solide, et enfin la démystification du régime auprès des masses et la restauration de la combativité révolutionnaire du peuple. Raison pour laquelle conclut-il, « en dehors de la perspective des échéances électorales, nous pensons que l’heure est au sursaut national, et à une véritable mobilisation de combat ». A méditer, venant d’un homme dont la vie se résume en plus de 60 ans de combat.

Lire aussi : Le ministre de l'Administration Territorial ménace d'envoyer Guibai GATAMA en prison
Lire aussi : Cavaye Yeguié Djibril accuse le MRC d'insurrection
Lire aussi : Édito : 38 ans et l’angoisse continue

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS