Elecam. Les propositions de l'avocat Christian Ntimbane Bomo sur la réforme du code électoral

cameroun24.net Vendredi le 05 Mars 2021 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L'avocat camerounais résidant en France, dans une tribune parvenu à la rédaction de cameroun24, propose les candidatures de la diaspora à l'élection présidentielle.

ADS


LA  RÉFORME DU CODE ÉLECTORAL DOIT PERMETTRE DES CANDIDATURES DE LA DIASPORA À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE.


L'offre politique camerounaise devra s'élargir davantage à la diaspora.

Le sentiment d'integration de la diaspora comme acteur à part entière de la vie politique du Cameroun amènera considérablement celle-ci à s'impliquer dans le développement de notre pays.
Cette disposition qui exige que pour être candidat à l'élection présidentielle, il faut avoir résidé au Cameroun depuis au moins 01 an continue, doit être abrogée.

 Elle est injuste et préjudiciable à notre pays.

Les meilleurs enfants du Cameroun et à même de diriger leur pays ne sont pas seulement ceux qui vivent au Cameroun.

 Ce d'autant plus que ce n'est pas le fait de vivre au Cameroun qui justifie qu'on est  plus utile à son pays.

De nombreux camerounais vivant au Cameroun sont moins improductifs  que de nombreux camerounais vivant dans la diaspora.

On pourrait même être tenté de dire qu'en terme de production, la diaspora est la plus grande contributrice humaine en termes d'apport de richesses au Cameroun.

Les recettes pétrolières et celles de nos richesses naturelles qui sont plus importantes que les apports de la diaspora ne sont pas productions des locaux  mais de notre sol et sous-sol communs.
Tenez en 2015, la diaspora a injecté près de 600 milliards d'argent frais et de devises dans le circuit économique du Cameroun, devenant ainsi l'une des principales sources de devises du Cameroun, l'un des plus grands agents economiques et le principal elevateur social par l'aide apportée aux familles souvent très démunies et auxquelles l'Etat n'apporte aucune assistance.

Même le Fmi n'a jamais injecté une telle somme d'argent dans l'economie camerounaise en une seule année.

Certains viendront dire que cet argent est destiné à leurs familles et peu à l'investissement économique.

Ce qui est une méconnaissance de l'impact d'un apport d'argent frais dans un pays.
Quand une famille reçoit de l'argent de l'étranger, en dehors que cet argent, en monnaie étrangère est une source de devises qui permet aux camerounais vivant au Cameroun d'acheter et d'importer à l'étranger, il permet aux familles de faire des achats sur lesquels l'Etat prélève la Tva et autres taxes, aux entreprises d'accroître leurs chiffres d'affaires, de recruter et de payer des salaires aux locaux...

Les membres de la diaspora doivent donc pouvoir être investi  à l'élection présidentiel pour leur attachement au bien-être de leur pays.  

Nous pouvons comprendre que  la connaissance des réalités de son pays soit important pour prétendre le diriger.

À cet effet, le code électoral pourra donc poser certaines conditions  aux membres de la diaspora pour être candidat à  l'élection présidentielle, par exemple :
- Justifier d'une naissance et d'une vie d'au moins 25 ans continue sur le territoire avant son expatriation ou départ pour l'etranger.
- Justifier d'une expérience scolaire ou universitaire au Cameroun d'au moins 15 ans avant son expatriation ou de départ pour l'étranger.
- Justifier de séjours réguliers d'une période cumulés de 05 mois durant  les 05 dernières années, précédant l'élection présidentielle.
- Justifier d'un domicile ou d'une activité économique ou des preuves de contribution dans la vie économique et sociale de son pays ou de sa famille depuis au moins 03 ans.

Christian Ntimbane Bomo
Société Civile Critique.

Lire aussi : Modification du code électorale: Le jeu trouble du Cameroon People Party
Lire aussi : Modification du code électorale: L'adresse de Mme Tomaino Ndam Njoya à la presse
Lire aussi : Le SDF Littoral dénonce la participation de Joshua Osih à initiative de l'opposition sur la modification du code électoral

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS