Cameroun - Politique. Le ministre de l'Administration Territorial ménace d'envoyer Guibai GATAMA en prison

cameroun24.net Mercredi le 18 Novembre 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Paul Atanga Nji a signé ce 18 novembre 2020 un arrêté interdisant le «Mouvement dix millions de nordistes» dont il est le promoteur et porte parole.

ADS


Le journaliste Guibai GATAMA, directeur de publication du journal «l’œil du Sahel» très introduit dans les régions septentrionales du Cameroun, a vu ce jour, le «Mouvement dix millions de nordistes» dont il est le promoteur être interdit par le MINAT.

Il est accusé de promouvoir une association illégale qui incite de façon sournoise les camerounais à se dresser les uns contre les autres, menaçant ainsi l'unité nationale et le vivre ensemble.

Le ministre dit également que sa décision est motivée par les ressortissants de l'Adamaoua, du Nord et de l'Extrême-Nord qui ne se reconnaissent pas dans les revendications de cette association.

En effet, ces dernières semaines, ce mouvement est porteur de revendications qui mettent à mal l'action gouvernemental. Il s'agit notamment du ministre de la fonction publique qui a perdu le sommeil depuis la publication par cette association d'un rapport qui met à nue les tripatouillages dans les résultats du concours d'entrée à l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature. Lors du dernier concours, le quota de 30% réservé aux ressortissants du septentrion n'a pas été respecté et le ministre s'est fendu en explications qui n'ont visiblement convaincu personne.

L'association est récemment revenu à la charge en écrivant aux élus du septentrion d'être regardant sur les budgets alloués à leurs régions.

Des revendications qui dérangent l'establishment et vivier électoral du parti au pouvoir dans le grand Nord et ses élites, qui pourront désormais respirer car Gibaï GATAMA est désormais interdit d'activités à travers cette association au risque de se retrouver en prison selon le code pénal affirme le ministre qui avertit en même temps tous ceux porteurs d'un projet similaire.

Ange NGO

 

mouvement_10_millions_nordistes_interdiction_1

mouvement_10_millions_nordistes_interdiction_2

Lire aussi : Le Cameroun décore ce vendredi ses Hommes de culture
Lire aussi : Le Grand Nord se positionne pour la conquête du pouvoir en 2025
Lire aussi : Session parlementaire : Ces grabataires qui légifèrent en dormant et ces records du Cameroun qui en disent long

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS