Cameroun - Communication. Le SNJC dénonce l'agression barbare d'un journaliste de canal 2 par la police municipale de Yaoundé 5

cameroun24.net Vendredi le 30 Avril 2021 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Nos confrères qui s'était rendu des les quartiers Essos et Minboman pour couvrir une manifestation des conducteurs de moto-taxi ont été sauvagement tabassés par les policiers municipaux et leur caméra confisqués.

ADS


«Alerte du SNJC : Le Syndicat National des Journalistes du Cameroun condamne.

Alors que les camarades du SNJC étaient en train de célébrer la prestation de serment de son président comme membre de la commission nationale des droits de l'homme du Cameroun, et en cette  veille de célébration de la liberté de la presse et  de la fête du travail, des  équipes de la  télévision Canal 2 International ont été  victimes collatérales de rixe opposant des agents de la communue de Yaoundé 5e et des conducteurs de moto taxi. Le  cameraman de canal2,  Bertrand Tsasse a été copieusement battu par les agents de la mairie. Sa caméra cassée et confisquée par les mêmes agents qui lui ont promis la mort, ainsi qu aux autres membres de l’équipe,  chauffeur et journalistes. Ils n'ont été mis hors de tout danger plus tard par la police qui campait autour de la mairie. Joint au téléphone, le maire Augustin Mballa s'est contenté de dire que les équipes de télévision n'avaient pas à se retrouver là et orienter les camarades de notre syndicat au commissariat de sécurité publique.

Le SNJC condamne cette barbarie inexplicable et appelle  les journalistes à se tenir prêt pour le mot d'ordre qui sera incessamment lancé afin que cesse définitivement des voies de fait sur les hommes de médias.», écrit Charles NGAH NFORGANG, Le Secrétaire National à la communication et aux alertes du Syndicat National des Journalistes du Cameroun.

Une autre violation flagrante de la liberté d'expression qui ne manquera pas d'enfoncer davantage le Cameroun dans les profondeurs du classement des pays qui respectent les Droits de l'Homme et notamment la liberté d'informer.


Viviane GEMELE

Lire aussi : Escroquerie dans les recrutements à la CRTV: Le Directeur Général ordonne l'audit de tous les contrats des employés
Lire aussi : Une publication sur Franck Biya emporte Mireille Bisseck Eyouck
Lire aussi : Liberté de la presse : Le Cameroun régresse

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS