Affaire Martinez Zogo. Assassinat de Martinez Zogo : Le GICAM condamne un crime odieux qui altère la notation du Cameroun

cameroun24.net Lundi le 23 Janvier 2023 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Dans un communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24, le patron des patrons demande aux autorités camerounaises de diligenter une enquête qui aboutira à l'arrestation et la punition des assassins du journaliste.

ADS



«Le Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM) a appris avec une vive consternation, la nouvelle du décès de Monsieur Martinez 1060, survenu dans des circonstances pour le moins troubles.

Le métier de journaliste qu'exerçait l'infortuné, ajoute à l'émotion et à l'indignation qu'au nom des Entreprises membres, le Président du GICAM lient à exprimer.

Le Président du GICAM sait l'occasion de cette monstrueuse tragédie :

+ Pour rappeler que dans tous les pays, le premier moteur de l'investissement est la confiance qu'induit une sécurité minimale assurée aux personnes et à leurs biens par les pouvoirs publics :

+ Pour souligner que la peur que génèrent les insécurités de toutes natures, est un frein à l'investissement aussi bien endogène qu'étranger :

+ Pour indiquer que fout en demeurant attentif aux résultats des investigations policières sur ce crime qui altère la notation de notre pays, le GICAM fait confiance aux pouvoirs publics dans
leur détermination affirmée à assurer à tous el à chacun la sécurité, et de manière circonstanciée, à retrouver et à punir les auteurs du crime odieux commis sur la personne du journaliste ZOGO.»
, écrit à Douala, le 23-janvier 2023, Célestin Tawamba le Président du GICAM.

Le journaliste Martinez Zogo a été enlevé le 17 janvier dernier par des hommes cagoulés alors qu'il regagnait son domicile. 5 jours plus tard, sont corps mutilés en état de putréfaction sera découvert à Ebogo, un quartier de Soa, dans la Mefou et Afamba. Le gouvernement camerounais a promis de faire la lumière sur ce crime crapuleux.

Dans la soirée du dimanche 22 janvier 2023, les populations de la Lékié ont bloqué les ponts qui relient le Mbam et Kim, leur département et le Mfoundi, qui abrite Yaoundé la capitale camerounaise. Ces derniers exigent la manifestation de la vérité et la justice après l'assassinat de Martinez Zogo, un fils de leur localité.

Le 23 Janvier, la Fédération des Éditeurs de Presse que dirige le journaliste Haman Mana, a organisé une chapelle ardente devant les locaux de Amplitudes FM qui employait le journaliste, pour lui rendre un vibrant hommage et surtout pour réclamer que justice soit faite.


Didier Cebas K.

ADS

 

Lire aussi : Les avocats des ayants droit de feu Martinez Zogo dénoncent des imposteurs qui collectent l'argent pour ses obsèques
Lire aussi : Assassinat de Martinez Zogo : cinq questions pour comprendre une affaire d’État
Lire aussi : David EBOUTOU : «Quel qu'en soit ton niveau de grandeur, de puissance, il viendra un moment où même la nature te fera descendre de ton piédestal !»

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS