Crise anglophone. Arrestation de trois militaires à NYLBAT-ANDEK dans le Nord-Ouest du Cameroun

cameroun24.net Mercredi le 21 Septembre 2022 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Ces derniers sont accusés d'avoir tirés sur des populations civiles et tués deux femmes.

ADS

Dans un communiqué parvenu à la rédaction de cameroun24, le Capitaine de Vaisseau, Cyrille Serge Atonfack Nguemo, le chef de la cellule communication du ministère de la défense, annonce l'arrestation des militaires impliqués dans une bavure à NYLBAT-ANDEK, le 19 septembre 2022 dernier :

«Dans la journée du lundi 19 septembre 2022, un malheureux incident a provoqué la mort de 02 (deux) civils dans le village NYLBAT-ANDEK, Arrondissement d’ANDEK, Département de la MOMO, Région du NORD-OUEST.

En effet, 03 (trois) éléments des Forces de Défense et de Sécurité du Bataillon des Troupes Aéroportées de Koutaba (BTAP), présents à NYLBAT-ANDEXK en violation des consignes, s'en sont pris à quelques habitants sur lesquels l'un des soldats va malheureusement ouvrir le feu.

Le bilan de ce regrettable acte fait état de 02 civils tués ; il s'agit de :

- Dame ABAZIE Suzanne, âgée de 49 ans ;

- Dame ETOH BASHEBA AKUTAH, âgée de 47 ans.

Les corps ont été récupérés par les familles.

Le Ministre Délégué à la Présidence chargé de la Défense regrette profondément ce tragique incident et adresse ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes durement éprouvées.

Comme mesure conservatoire, les 03 militaires de la patrouille ont été désarmés, démobilisés, sortis de la zone et mis aux arrêts à la compagnie de Gendarmerie de Mbengwi.

L'enquête immédiatement ouverte par les autorités administratives et judiciaires locales et les Forces de Défense et de Sécurité permettra de faire toute la lumière et de préciser les contours et les responsabilités de ce double décès, qui fera l'objet d'un traitement légal rigoureux et de régulières communications d'étapes.»
, lit-on dans le communiqué signé ce 21 septembre 2022 par le Capitaine de Vaisseau, Cyrille Serge Atonfack Nguemo, le chef de la division communication du ministère de la défense.

Les régions anglophones du Cameroun sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 18 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales et 3 000 selon le gouvernement.

Le Sénat américains menace de sanctions ciblées les différents protagonistes gouvernementaux et séparatistes qui violent les Droits de l'Homme.

Plusieurs partis de l'opposition réunis au sein des forces pour le changement, la sécurité et la paix au Cameroun ont débuté le 22 septembre 2020 une série de manifestations pour demander au gouvernement de mettre fin à cette guerre.

Ange NGO

ADS

 

Lire aussi : Arrestation de trois militaires à NYLBAT-ANDEK dans le Nord-Ouest du Cameroun
Lire aussi : A deux mois de la coupe du monde 2022 au Qatar, Seuls le Cameroun et l'Iran n'ont pas dévoilés leurs maillots officiels
Lire aussi : Des séparatistes enlèvent cinq prêtres et 4 religieux à Nchang, et demandent une rançon

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS