Crise anglophone. Une embuscade séparatiste tue deux soldats à Kumbo

cameroun24.net Jeudi le 25 Février 2021 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Les militaires du 52eme BIM étaient en patrouille dans la localité a appris cameroun24.

ADS


Des soldats de l'armée camerounaise du 52eme BIM se déplaçant vers un centre commandement sont tombés dans une embuscade séparatiste dans la journée d'hier alors que le ministre de l'Administration territoriale est présent dans la région.

Un premier bilan des victimes fait état de deux morts:  Mussongue Divine et Nkoa Kede et sept blessés: Sali Wandaï, Mussombe, Mandeng, Aloumba, Nkili, Ndeokonda et le lieutenant Ngali, rapporte notre informateur.

Ce nouvel incident arrive après que Paul Atanga Nji ait renouvelé l'appel du Chef de l'Etat aux sécessionnistes à déposer les armes, à sortir de la brousse avec des mouchoirs blancs et l'arbre de la paix, pour retourner dans la République.

Un n-ième incident qui vient donner raison aux parlementaires américains qui affirment que la guerre continue en zone anglophone du Cameroun, alors que 62 députés camerounais viennent de publier une tribune pour leur demander de cesser de s'ingérer dans les problèmes internes des camerounais.

Les régions anglophones du Cameroun
sont frappés par un violent conflit qui oppose l'armée régulière à des séparatistes qui réclament l'indépendance de leurs régions.

Le conflit a déjà fait plus de 18 000 morts et un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONGs locales internationales.

Le Sénat américains menace de sanctions ciblées les différents protagonistes gouvernementaux et séparatistes qui violent les Droits de l'Homme.

Plusieurs partis de l'opposition réunis au sein des forces pour le changement, la sécurité et la paix au Cameroun ont débuté le 22 septembre 2020 une série de manifestations pour demander au gouvernement de mettre fin à cette guerre.

Ange NGO
 

Lire aussi : Trois employés enlevés à l’hôpital de St Elizabeth de Kumbo par des séparatistes
Lire aussi : Le chef du centre de Réconciliation et Réintégration des anciens combattants de Bamenda kidnappé par les séparatistes
Lire aussi : Les séparatistes abandonnent le corps d'un inspecteur de police dans la broussaille

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS