Election Régionale. Situation politique au Cameroun: L'évêque de Bafang sort de sa réserve

cameroun24.net Lundi le 14 Septembre 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Monseigneur ABRAHAM KOME, invite le gouvernement à mettre sur pieds un système électoral consensuel et crédible afin que les plus méritants accèdent aux postes de responsabilités.

ADS

Il appelle aussi tous les camerounais à plus d'altruisme, d'humanité  et sauvegarder la paix menacée car il voit le pays plongé dans un chaos grandissant.

Il appelle les gouvernants à moins de jacobinisme et à plus d'humanité.

L'opposition camerounaise MRC, SDF, CPP, PAP, Offre Orange, La société civile Stand Up For Cameroon, AGIR-ACT, MDI, prévoit de descendre dans la rue le 22 décembre pour demander le départ du régime en place si leurs conditions ne sont pas satisfaites.

Il s'agit de deux conditions principales : La fin de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, et la révision consensuelle du processus électorale avant l'organisation de toute élection.

Le président Biya qui a convoqué les collèges électoraux le 7 septembre dernier pour les élections régionales prévues le 6 décembre, semble être sourd à toutes ces demandes.

Le ministre de l'Administration Territoriale, Paul Atanga Nji a déjà prévenu d'appliquer toute la rigueur de la loi sur ceux qui vont manifester.
 

Guy F. FOSSO

abraham_kome_point_de_vue_manif_1

abraham_kome_point_de_vue_manif_2

 

Lire aussi : Tomaino Ndam Njoya Hermine Patricia accusée de boulimie du pouvoir
Lire aussi : La diaspora camerounaise de France manifeste au Trocadero
Lire aussi : Une plainte déposée à Paris contre les autorités camerounaises

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS