Coronavirus. Rétropédalage sur le paiement des test Covid-19: Le député Jean Michel Nintcheu ne lâche pas le ministre Manaouda

cameroun24.net Mardi le 22 Décembre 2020 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
L’honorable Jean Michel Nintcheu accuse le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie d'avoir voulu organiser une grande frappe contre les camerounais.

ADS

RÉACTION À LA SUITE DU RÉTROPÉDALAGE DU MINISTRE DE LA SANTE SUR LE PAIEMENT DES TESTS COVID-19 À L'EMBARQUEMENT RT AU DÉBARQUEMENT POUR LE CAMEROUN


Tel un gamin perdu dans son département ministériel, M. Manaouda Malachie vient de procéder à un rétropédalage honteux après la grande frappe qu'il a voulu organiser contre les camerounais.

Le ministre de la santé a voulu confier à une entreprise coréenne la charge de prélever dans les aéroports de Douala et Yaoundé  60.000 FCFA pour les tests RTPCR à l'embarquement et 30.000 FCFA pour les tests TDR au débarquement. Ces sommes serviront à la réalisation des tests de covid-19 des  voyageurs, la désinfection et la décontamination des voyageurs et des bagages et la vérification et l'authentification des tests de covid-19. Il s'est agi en fait d'accorder l'exclusivité de vérification et d'authentification à MEDITEST SA. pour les tests covid-19 avant embarquement et débarquement des passagers dans les aéroports de Douala et Yaoundé.
M. Manaouda Malachie veut nous faire croire qu'il vient de découvrir sur le tard, 48h après la déclaration faite par la porte-parole du ministère de la santé publique, la gratuité des tests covid-19. Le fait de relever dans son tweet que le rétropédalage fait suite aux instructions du Président de la République trahit le très peu de considération qu'il affiche à l'égard du Premier ministre, Chef du gouvernement, qui n'a pourtant eu de cesse de rappeler et de réitérer à l'opinion lors de ses sorties publiques que les tests covid-19 sont gratuits sur l'ensemble du territoire camerounais.

La plus grande forfaiture de ce coup fumant qui s'est transformé en pétard mouillé réside dans les intentions à peine voilées derrière cette arnaque programmée des camerounais. Plutôt que de confier ces tests aux hôpitaux publics ou aux centres agréés covid-19 comme cela se passe partout dans le monde, il a jeté son dévolu sur MEDITEST S.A. Pourquoi privilégier une entreprise coréenne alors qu'il y a des hôpitaux publics et des centres agréés covid-19 ? M. Manaouda Malachie veut-il faire croire aux camerounais qu'il est plus difficile d'effectuer un test covid-19 qu'une opération chirurgicale à quelque endroit du corps humain ? Si tant est qu'il faille absolument débourser de l'argent pour effectuer ces tests, pourquoi n'avoir pas indiqué que le paiement de ces tests devait se faire dans un poste comptable du Trésor public ouvert à cet effet dans les formations hospitalières publiques ou les centres agréés covid-19. MEDITEST S.A. n'est ni une formation hospitalière publique ni un centre agréé covid-19. Il s'agit en réalité de la mise en place d'un système bien huilé d'arnaque et de braquage des camerounais planifié par la mafia et qui a été stoppé net.

Il convient au demeurant de démêler l'écheveau de cette scabreuse affaire qui vient de foirer. La mise en service de ces tests était censé démarrer depuis le 18 décembre 2020 dans les centres uniques de dépistage MEDITEST SA de Yaoundé à Bastos et de Douala à Bonapriso. Il y a près de quatre mois, j'avais fait part aux camerounais de forts soupçons d'échanges de services sur fond de retro-commissions qui pèsent sur les relations entre M. Manaouda Malachie et le promoteur d'une entreprise dénommée MEDILINE MEDICAL S.A.  Le deal tournait autour d'un immeuble appartenant à un certain Ousmane DABO cédé au ministre de la santé publique au quartier Bastos à Yaoundé contre des marchés publics. Comme par hasard, le centre unique de dépistage MEDITEST S.A. de Yaoundé qui devait servir d'épicentre de l'arnaque se trouve au quartier Bastos. Comme par hasard également, dans le cadre des marchés spéciaux covid-19, MEDILINE MEDICAL S.A. a effectivement bénéficié de deux marchés spéciaux signés le même jour au même bénéficiaire effectif pour un montant total de sept (07) milliards FCFA réparti ainsi qu'il suit :
* Marché spécial N°018/2020/MS-COVID-19/Minsanté
Date de signature : 19 juin 2020
Objet du marché : Acquisition des kits rapides diagnostic du Covid-19
Montant : 1.750.000.000 FCFA
Entreprise bénéficiaire : MEDILINE MEDICAL SA
Bénéficiaire effectif : M. Yoon SUNGUK

* Marché spécial N°020/2020/MS-COVID-19/Minsanté
Date de signature : 19 juin 2020
Objet du marché : Acquisition des tests rapides de diagnostic covid-19
Montant : 5.250.000.000 FCFA
Entreprise bénéficiaire : MEDILINE MEDICAL SA
Bénéficiaire effectif : M. Yoon SUNGUK.
En clair, MEDILINE MEDICAL S.A. fournit les tests covid-19 d'un montant de sept milliards FCFA à MEDITEST S.A. qui se charge d'effectuer des tests payants. C'est la voie royale aux livraisons fictives, aux maquillages de quantités de tests contenus dans les bordereaux de livraison, les bordereaux de réception et  pour tout dire de tous les comptes.

C'est totalement scandaleux qu'une entreprise qui a été créée à la faveur de la survenue de la pandémie covid-19, qui n'a aucune expertise reconnue dans la gestion des pandémies de par le monde et à qui on a  accordé grâce à l'argent du contribuable camerounais des marchés d'un montant total de sept (07) milliards FCFA pour l'acquisition des tests rapides de covid-19, en vienne à créer par la suite une autre société écran qui ne dispose également d'aucune expertise reconnue mais qui a l'exclusivité d'effectuer ces tests cette fois-ci payants aux mêmes contribuables camerounais en provenance et en partance pour le Cameroun à partir des aéroports de Douala et Yaoundé.

En tant que Député de la Nation, je n'aurai de cesse de m'interroger sur cette mesure totalement illégale qui a pu germer au ministère de la santé publique d'imposer aux camerounais le paiement de surcroît dans les caisses  d'un tiers des  tests covid-19 qui n'ont jamais fait l'objet d'une tarification dans un projet de loi quelconque acheminé au Parlement. Dans l'attente de la mise sur pied d'une commission d'enquête parlementaire, il incombe d'urgence aux services spécialisés compétents de la République notamment aux parquets de la République d'ouvrir une information judiciaire à l'effet d'enquêter sur les différents montages financiers de la mafia nocive qui gravite autour de M. Manaouda Malachie et qui dispose manifestement de parrains tapis dans les sphères insoupçonnées de la République. Ces services seraient bien inspirés de relire avec beaucoup d’attention l’ordonnance de renvoi de M. Edgard Alain Mebe Ngo'o dans laquelle il est question de prise illégale d'intérêts. M. Manaouda Malachie a des atomes crochus avec le promoteur de MEDITEST S.A. qui est son partenaire dans les affaires. La maison qu'il habite au quartier Bastos est fortement questionnée.

Après de tels scandales récurrents en si peu de temps, M. Manaouda Malachie mérite d'être neutralisé avant qu'il ne franchisse à nouveau le Ribicon puisqu'il m'est revenu avec insistance que c'est le même groupe de mafieux qui est entrain de perpétrer une autre grosse arnaque pompeusement appelée Couverture santé universelle. Il est temps d'arrêter la saignée.
Une fois de plus, on ne saurait profiter de la détresse des camerounais pour s'enrichir. M. Manaouda Malachie est extrêmement dangereux pour la République. En plus d'être totalement inconcevable et indigeste, son maintien dans le gouvernement achèvera de convaincre même les plus sceptiques à l'idée  que le Cameroun ne dispose décidément plus de pilote du tout en matière de gouvernance publique.


Hon. Jean Michel NINTCHEU
Député

 

Lire aussi : Le MRC fustige l'échec du gouvernement camerounais dans la lutte contre la Covid-19
Lire aussi : Rareté des tests Covid-19: L'honorable Jean Michel Nintcheu met à nu le grand bluff de Malachie Manaouda
Lire aussi : Gestion opaque des fonds Covid-19: Manaouda Malachie invite l'honorable Jean Michel Nintcheu à une réunion au ministère de la Santé

Facebook

ADS

  
 

LIVE
(Coming next)

 
Ouganda 20h00 Maroc
Togo 20h00 Rwanda
 CHAN 2021 | Classement

Groupe A

1 Mali 7
2 Cameroun  5
3 Burkina Faso  4
4 Zimbabwe 0

Groupe B

1 RDC 7
2 Congo  4
3 Niger  2
4 Libye  2

Groupe C

1 Maroc 4
2 Togo 3
3 Rwanda  2
4 Ouganda  1

Groupe D

1 Guinée  4
2 Zambie  4
3 Tanzanie  3
4 Namibie  0
 
CHAN 2021 | Matchs
MATCHS DE GROUPE
16 Jan 2021    
Cameroun 1 - 0
Zimbabwe
Mali 1 - 0 Burkina Faso
17 Jan 2021    
Libye 0 - 0
Niger
RDC 1 - 0 Congo
18 Jan 2021    
Maroc 1 - 0 Togo
Rwanda 0 - 0 Ouganda
19 Jan 2021    
Zambie 2 - 0 Tanzanie
Guinée 3 - 0 Namibie
 
20 Jan 2021    
Cameroun 1 - 1 Mali
Burkina Faso 3 - 1 Zimbabwe
21 Jan 2021    
Libye 1 - 1 RDC
Congo 1 - 1 Niger
22 Jan 2021    
Maroc 0 - 0
Rwanda
Ouganda 1 - 2 Togo
23 Jan 2021    
Zambie 1 - 1 Guinée
Namibie 0 - 1 Tanzanie
 
24 Jan 2021    
Burkina Faso 0 - 0 Cameroun
Zimbabwe 0 - 1 Mali
25 Jan 2021    
Congo 1 - 0 Libye
Niger 1 - 2 RDC
26 Jan 2021    
Ouganda 20h00 Maroc
Togo 20h00 Rwanda
27 Jan 2021    
Namibie 20h00 Zambie
Tanzanie 20h00 Guinée
1/4 DE FINALES
30 Jan 2021    
 Mali 17h00 Congo 
 RDC  20h00 Cameroun 
01 Fev 2021    
  17h00  
  20h00  
1/2 FINALES
03 Fev 2021
  17h00  
  20h00  
MATCH DE CLASSEMENT
06 Fev 2021    
  20h00  
FINALE
07 Fev 2021    
  20h00  
 

 

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS