Burkina Faso. Lutte contre le terrorisme : Ouagadougou prolonge la mobilisation générale prolongée d’un an

cameroun24.net Vendredi le 29 Mars 2024 Annonce Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le Burkina Faso, «au regard de la situation sécuritaire sur le territoire national», a décidé de prolonger d'un an la mobilisation générale, «afin de consolider les acquis et de poursuivre la lutte contre le terrorisme», selon un document officiel relayé jeudi par l'AFP.

ADS



La mobilisation décrétée il y a un an expire le 18 avril.

Elle prévoit qu’outre les membres des forces de défense et de sécurité, en activité ou non, "les jeunes gens de 18 ans ou plus, non membres des forces armées nationales, physiquement aptes", seront "appelés à s'enrôler selon les besoins exprimés par les autorités compétentes" rapporte TASS.

La prolongation permettra "de continuer la mobilisation des ressources, de restaurer la sécurité et assurer la protection des populations et de leurs biens contre la menace et les actions terroristes", affirment les autorités.

Le Burkina Faso est confronté depuis 2015 à des violences djihadistes attribuées à des mouvements armés affiliés à Al-Qaïda* et au groupe État islamique**.

Le 21 mars, en visite à Ouagadougou, Volker Türk, Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, avait jugé la situation sécuritaire au Burkina Faso "plus qu'alarmante" et la situation humanitaire "déchirante".

ADS

 

Lire aussi : Lutte contre le terrorisme : Ouagadougou prolonge la mobilisation générale prolongée d’un an
Lire aussi : Plus de 100 terroristes éliminés par L'armée burkinabè

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS