Elecam. Le nouveau Dg d’Elecam installé

Pascal Dibamou | Mutations Mardi le 28 Juillet 2015 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Abdoulaye Babale est officiellement entré dans ses nouvelles fonctions vendredi dernier.

ADS


L’absence de l’ex-directeur général d’Elections Cameroon (Elecam), Mohaman Sani Tanimou, vendredi dernier à l’hôtel Mont Febe de Yaoundé n’a pas empêché la tenue de la cérémonie d’installation de son successeur.  Abdoulaye Babalé, puisqu’il s’agit de lui,  a été installé dans ses nouvelles fonctions par le président du Conseil électoral, Samuel Fonka Azu’u. Ce dernier dans l’optique d’éviter que   « les ombres du passé ne viennent hanter le futur d’Elecam », a montré la primauté du Conseil électoral sur la direction générale d’Elecam. Ceci en se basant sur certaines dispositions du Code électoral. A savoir, les articles 26(1), 27(1) et 9(1 et 2). L’alinéa 1 de ce dernier article dispose  que « Elections Cameroon est placé sous l’autorité du Conseil électoral ». Et l’alinéa 2 du même article dispose  que « le Conseil électoral veille au bon fonctionnement d’Elections Cameroon ». « L’évocation des principes qui régissent une bonne administration, notamment le strict respect de la loi et de la hiérarchique qui unit de Conseil électoral à la direction générale des élections ne sont pas inutiles, au regard de notre passé récent à Elecam », a-t-il expliqué.

Cependant, le président du Conseil électoral n’a pas mis les gans pour rappeler au nouveau Dg les dossiers urgents qui l’attendent. Des dossiers à traiter avec diligence afin de « ramener la sérénité dans les démembrements d’Elecam, ainsi que dans les services centraux ». D’après  Samuel Fonka Azu’u, il s’agit d’abord avant toute chose, de l’installation des délégués régionaux nommés par le Conseil électoral, qui marque « le point de départ pour que force revienne à la loi ». «Elecam est composé de deux organes qui ont des relations de complémentarités et non de concurrence. La direction générale des élections est le bras séculier de l’institution. Je crois que le ministre Babalé sait de quoi je parle», confie t-il.

Ensuite, le nouveau directeur général, doit également, après approbation du Conseil électoral, nommer ou titulariser des responsables à certains postes dans les services déconcentrés. Pour mémoire, Abdoulaye Babalé, qui prend les commandes d’Elections Cameroon, pour un bail de cinq ans, est encore membre du Conseil électoral. Il a été nommé dans cette institution en 2008 par un décret du chef de l’Etat et son mandat a été renouvelé. Diplômé de l’Ecole de poste de Yaoundé, il a été par le passé membre du gouvernement. Et a occupé, entre autres, les postes de ministre de l’urbanisme et de l’habitat, des transports et des postes et télécommunications.

 

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS