Cameroun - Communication. Le Conseil National de la Communication frappe le journaliste Sismondi Barlev Bidjoka

cameroun24.net Lundi le 05 Juillet 2021 Culture Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Trainé devant le conseil après une plainte de l'honorable Cabral Libii, le journaliste a été lourdement sanctionné ce jour a appris cameroun24.

ADS

Sismondi Barlev Bidjoka dans un éditorial diffusé sur la radio RIS dont il est le promoteur, avait accusé le député PCRN d'avoir gagné des marchés liés au Covid-19 au ministère de la Santé Publique.

Des accusations graves que le député Libii à travers son avocat avaient dénoncé en portant l'affaire devant le Conseil National de la Communication que dirige le journaliste à la retraire Joe Chebonkeng Kalabubse.

Le Conseil a eu la main lourde sur le journaliste en le  suspendant de d'exercice de la profession de journaliste pour une durée d'un mois.

Il peut faire appel devant le tribunal administratif pour annuler cette décision.

Cependant, une autre plainte existe contre lui au tribunal de première instance de Douala Bonanjo. Le député Cabral Libii le poursuit également devant le tribunal pour diffamation. Il risque 3mois à 3 ans d'emprisonnement et 100 000 à 3 millions d'amende.

Après avoir été reconnu coupable par le CNC, le journaliste risque gros devant le TPI de Bonanjo qui peut suivre le régulateur de la presse.

Viviane GEMELE

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS