Cameroun - Consommation. La journaliste Clarence Yongo dénonce les publicités nauséabondes qui pilulent sur la toile camerounaise

cameroun24.net Jeudi le 04 Aout 2022 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Sans les citer, la patronne de griote pointe du doigt entre autres CARIMO habitué aux publicités provocatrices, la député Nourane Foster et sa boisson éclaircissante, etc..

ADS

S'il vous plaît dites au conseil national de la publicité et à l'ANTIC de venir voir ce qui se passe sur internet.

En ce moment il y a un couple tout nu qui y fait une publicité érotique nauséabonde. Il a voulu copier les affiches des films pour adultes, mais l'image donne l'envie de régurgiter.
 
En dehors de ces personnes, toute une députée  offre des produits éclaircissants buvables. Des internautes proposent des produits d'envoûtement et de domination à ciel ouvert. D'autres promeuvent la fabrication de faux billets, la vente de la taille et du caillou, des drogues bien connues, pour ceux qui travaillent sur ces sujets.

Internet est un espace public virtuel.
S'il est impossible de passer sous silence de telles pratiques en présentiel, ça devrait se répercuter sur le cyberespace.
 
Les réseaux sociaux sont autorisés aux jeunes à partir de 13 ans. Pensons à la représentation sociale de ces enfants et l'impact de ces publications sur la jeunesse. Grand Jean Paul Tchomdou je sais que c'est ton anniversaire mais l'Association Camerounaise des Professionnels, du Marketing et de la Communication ne peut garder le mutisme sur ces dérives.

Il faut faire quelque chose.

Clarence Yongo

ADS

 

Lire aussi : La journaliste Clarence Yongo dénonce les publicités nauséabondes qui pilulent sur la toile camerounaise

Les plus récents

Rechercher un article