Affaire Kamto. Deux ans après l'élection, Elecam annonce la «victoire» de Maurice Kamto

cameroun24.net Mercredi le 24 Juin 2020 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
La page facebook officielle de l'organe en charge de l'organisation des élections au Cameroun a affiché un message et une photo du candidat du MRC prêtant à équivoque.

ADS



Ce message laisse croire que le véritable vainqueur de l'élection présidentielle d'octobre 2018 est le professeur Maurice Kamto.

Tôt ce matin les responsables de Elections Cameroun ont rapidement démenti cette information pour rétablir la vérité. L'on apprend d'Elecam que le site web et la page facebook certifiée de cette institution a été piraté.

Ce que les internautes ont pu voir depuis la nuit du 23 au 24 juin 2020, relève tout simplement du piratage des plates formes d'Elecam.

Des mesures ont commencé à être prise, le lien du site web vers cette page facebook a été supprimé. Les autorités de facebook ont été saisie et les internautes sont appelés à dénoncer cet acte piraterie a appris cameroun24 auprès de Elecam.

La faille pourrait être la technique de phishing - hameçonnage à laquelle aurait été victime l'un des administrateur. l'autre problème de sécurité pourrait être la non double authentification qui permet de limiter ce risque selon un Expert IT que cameroun24 a consulté.

Mais déjà la polémique enfle. "Si Elecam admet que sa plate forme de a été piraté, on pourrait logiquement croire que les résultats qui nous sont servis sont également piratés ", pense C. Ekoka.
communique_elecam_denonce_pirate
Un argument qui appelle au bon sens selon notre Expert, qui pense que la plate forme qui diffuse le résultat n'est pas toujours celle qui traite les données. Même s'il nuance à la fin en nous indiquant qu'il est toujours possible que ce soit le fait d'une personne mal intentionné ou corrompu qui peut volontairement corrompre les résultats produit par la machine en y introduisant de fausses données dès le départ.

Un argument brandit par les détracteurs du régime qui pensent que Elecam peut volontairement le faire pour créer une affaire dans l'affaire de l'affaire; et à la fin détourner l'attention de ceux qui se focalise sur le "Non au gré à gré" impulsé par le professeur Maurice Kamto présenté par les pirates comme le vainqueur de l'élection d'octobre 2018 au Cameroun.

Ange Ngo

Facebook

ADS

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Rechercher un article

ADS