Cameroun - Politique. Abdouraman Hamadou Babba : «Le Président du Conseil constitutionnel, est obligé d'expliquer pourquoi le Président de la République veut prolonger le mandat des députés»

cameroun24.net Lundi le 01 Avril 2024 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
C'est le message que veut faire passer en filigrane Abdouraman Hamadou Babba sur sa page officielle ce lundi 1er avril 2024.

ADS

Dans les rang du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, l'on soupçonne le Chef de l’État Paul Biya de vouloir organiser la présidentielle 2025 avant les élections législatives et municipales pour empêcher Maurice Kamto d'être candidat.

«Le Président du Conseil constitutionnel, M. Clément Atangana, est obligé de donner un avis juridique motivé sur les motifs qui seront avancés par le Président de la République pour prolonger le mandat des députés prévu s’achever en février 2025. Il est également obligé de rendre public ledit avis.

L’article 37 de la loi nº 2004/004 du 21 avril 2004 portant organisation et fonctionnement du Conseil constitutionnel, modifiée et complétée par la loi nº 2012/015 du 21 décembre 2012 dispose que « Le président du Conseil constitutionnel consulté, émet un avis motivé dans les cas prévus aux articles 15 et 36 de la Constitution. Cet avis est publié au Journal officiel ».
Concernant les prorogations du mandat des députés respectivement intervenues le 11 juillet 2018 et le 19 juillet 2019, l’on peut se demander si le Président du Conseil constitutionnel avait réellement été consulté conformément à l’article 15 alinéa 4 de la Constitution et si oui, l’on peut donc également se demander pourquoi les deux avis respectifs n’ont pas été publiés comme le prévoit la loi.
Concernant la prorogation prochaine du mandat des députés annoncée par le Secrétaire Général du RDPC, M. Jean Nkuete, nous attendons impatiemment les raisons qui seront avancées par le Président de la République et surtout l’avis motivé de conformité à la Constitution qui sera rendu par le Président du Conseil constitutionnel, M. Clément Atangana.»
, écrit Abdouraman Hamadou Babba, un Citoyen Camerounais (À qui Ça Suffit Comme Ça !).

Le MRC n'ayant pas d'élus ne pourra prendre part à la présidentielle si elle était organisée avant les élections locales. Maurice Kamto se présenterait alors sous la bannière d'un autre parti ayant des élus, membre de l'APC que dirige l'honorable Jean Michel Nintcheu.

Ange NGO

 

ADS

 

Lire aussi : Ce que pense Maurice Kamto du tribalisme au Cameroun
Lire aussi : Abdouraman Hamadou Babba : «Le Président du Conseil constitutionnel, est obligé d'expliquer pourquoi le Président de la République veut prolonger le mandat des députés»
Lire aussi : L’honorable Nourane Fotsing appelle à la libération de Bibou Nissack le porte parole de Maurice Kamto

ADS

ADS

Les plus récents

Rechercher un article

ADS

ADS