Série: Les 20 pires « serial killers » du 20ème siècle ... Numéro 3: Harold Shipman, « Docteur Mort »

Série: Les 20 pires « serial killers » du 20ème siècle ... Numéro 3: Harold Shipman, « Docteur Mort »

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Harold Shipman, « Docteur Mort »

Lieu de ses crimes : Angleterre

Nombre de victimes : plus de 250

Modus operandi : injection d’opiacé

Signe particulier : médecin

Avec ses faux airs bonhomme à la Robin Williams, le docteur Harold Fredrick Shipman inspirait la confiance de ses patients, loin de se douter qu’il s’agissait en fait d’un des serial killers les plus prolifiques de l’Histoire.

La folie meurtrière de ce médecin généraliste, entre 1975 et 1998, est facile à dissimuler derrière ses soins, et son choix de victimes âgées. 80% de ses victimes sont des patientes, et la plus jeune d’entre elles a 41 ans. Il note d’ailleurs parfois « vieillesse » comme cause du décès.

Finalement, c’est le patron des comptes funèbres de Nottingham qui signale à la police le taux étonnant de femmes âgées qu’il reçoit du cabinet du bon docteur Shipman. Il faut pourtant encore attendre des mois et un premier abandon de la part de la police (à la suite duquel Shipman pourrait encore tuer 3 personnes) pour que la preuve soit faite des ses crimes.

Reconnu coupable de seulement 15 assassinats et condamné 15 fois à de la prison à vie, Shipman se pend dans sa cellule de Wakefield, dans l’Ouest du Yorkshire, en 2004, sans avoir jamais expliqué ses crimes. On ignore le nombre exact de ses victimes, mais la police estime qu’elles pourraient s’élever à 215 voire 400. C’est, à ce jour, le seul médecin anglais condamné pour avoir tué ses propres patients.