Série: Les 20 pires « serial killers » du 20ème siècle ... Numéro 7: Albert Fish, « l’homme gris », « l’Ogre de Wysteria » ou le « Vampire de Brooklyn »

Série: Les 20 pires « serial killers » du 20ème siècle ... Numéro 7: Albert Fish, « l’homme gris », « l’Ogre de Wysteria » ou le « Vampire de Brooklyn »

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Albert Fish, « l’homme gris », « l’Ogre de Wysteria » ou le « Vampire de Brooklyn »

Lieu de ses crimes : région de New York

Nombre de victimes : au moins 9

Modus operandi :
ustensiles de boucher

Signe particulier : masochiste

Né Hamilton en 1870, Fish a exigé qu’on le nomme « Albert », du nom de son frère mort-né, pour échapper au surnom « Ham and eggs » qui lui collait à la peau à l’orphelinat où il a passé la majeure partie de son enfance.

Fish a 6 enfants, qu’il élève seul après le départ de sa femme. Il n'a jamais abusé d’eux, si ce n’est en leur demandant de le frapper avec un bâton clouté… Masochiste, fasciné par les mutilations, il tranche la moitié du pénis de son amant avant de l’abandonner vivant ; il s’infligeait aussi des supplices – il s’est logé une trentaine d’aiguilles dans le bassin.

À la suite du divorce qu’il commence à entendre des voix, notamment celle de l’apôtre Saint-Jean, dont il s’efforce de suivre les ordres. C’est ainsi qu’à l’âge de 55 ans, il commence à tuer et castrer des enfants.Il tue aux moins 4 jeunes garçons et filles, les choisissant en priorité déficients mentaux ou Noirs, estimant qu’ils « ne manqueraient pas » s’ils venaient à disparaître. Il les torture, les mutile avec des outils de boucher. Parfois, il détaille dans une lettre aux parents comment il les a exécutés et mangés.

C’est l’une de ces lettres, envoyée aux parents de la petite Grace Budd, sa dernière victime, qui conduit à son arrestation le 13 décembre 1934. Lors de son procès, il sera qualifié de « phénomène psychiatrique » pour le nombre de ses fétiches sexuels et de ses troubles mentaux, jusqu’alors jamais observés chez la même personne.

Emprisonné à Sing Sing (État de New York), il y sera exécuté sur la chaise électrique en 1936. Son avocat a révélé aux journalistes qu’il possède une ultime lettre de Fish, rédigée quelques heures avant sa mort, mais qu’il ne la montrera jamais à personne : « C’est la pire enfilade d’obscénités que j’aie jamais lu ».