Vendredi le 06 Octobre 2017 10:38:33 Josiane R. MATIA | Cameroon-tribune Sport

CAN 2017 Volley-ball. Volley-ball: Yaoundé accueille l’Afrique

La capitale arbitre du 7 au 14 octobre la 18e édition de la CAN qui met aux prises 12 équipes.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Yaoundé va vibrer au rythme d’un des sports les plus populaires du monde, le volleyball. Moins connu ou tout simplement moins médiatisé au Cameroun jusqu’alors, la discipline voit sa popularité croitre ces derniers années avec des sélections nationales, notamment féminine, sur le devant de la scène continentale et même mondiale. Dès ce samedi donc, les amateurs retrouveront Christelle Nana Tchoudjang et ses coéquipières sur le terrain du Palais polyvalent des sports de Yaoundé après une World Grand prix plutôt courue en juillet dernier sur le même site. Mais cette fois, on parle de championnat d’Afrique des nations, ou de CAN si vous préférez. Une expérience qui n’est pas sans rappeler celle de l’Afrobasket dames en 2015.
Pour la première fois, pas moins de 12 équipes sont sur le départ de cette compétition qui existe depuis 1976. Une véritable institution qui espère prendre une nouvelle dimension à Yaoundé. Le Cameroun, justement entend frapper un grand coup. Lui qui court toujours après un premier sacre. Et c’est tout l’intérêt de cette CAN organisée à domicile. Même si l’autre enjeu est l’une des deux places qualificatives, réservée aux finalistes, pour les championnats du monde en 2018. La lutte s’annonce ardue pour le groupe de Jean René Akono qui, malgré son statut de numéro 1 en Afrique, devra faire face aux ténors de la discipline : l’Egypte, la Tunisie mais surtout, le Kenya.


Organisateur des trois dernières éditions de la CAN de volleyball dames, le Kenya est triple tenant du titre, non content de détenir le record de 9 sacres continentaux. Les Malkia Strikers entendent conserver leur trophée, devant le public de leurs plus grandes rivales, avec une équipe expérimentée. Mais ça va se jouer sur le terrain. D’autant que des équipes comme le Nigeria et l’Algérie, finalistes en 2015, espèrent profiter de leur statut d’outsiders pour créer la surprise.


Ce qui est certain, c’est que durant les prochains jours, le public sera servi avec des matchs de haute facture et du spectacle. Les billets d’accès eux sont déjà disponibles entre 500 et 10 000 F (un ticket qui donne droit à un maillot). La réunion technique, prévue ce vendredi pour la répartition des adversaires dans les deux poules, et qui devrait être suivie d’une conférence de presse du Comité local d’organisation, sera le départ de cette grande fête qui s’annonce belle. D’ailleurs, une visite du président de la Confédération africaine de la discipline, l’Egyptien Amr El Wani, est prévue en cours de compétition. Le Cameroun a l’occasion de s’illustrer une nouvelle fois aux yeux de l’Afrique avec cette CAN.
 

Lire aussi