Volley-ball: La finale opposera Fap à Bafia

Cameroun - Volley-Ball. Volley-ball: La finale opposera Fap à Bafia

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Ils se sont qualifiés le week-end dernier à l’issue du final 4 messieurs de la coupe du Cameroun rapporte CT.



Forces armées et police (FAP) et Bafia Volley-ball Evolution (BVE) sont à égalité : 2 sets partout sur le terrain du Secrétariat d’Etat à la Défense, cette fin de matinée du samedi 16 juin. Un tie-break s’impose.  BVE prend les devants. Le coach Armand Nyatcho est debout et pousse ses poulains à la victoire. 11-7.

Plus que quatre points et la victoire est acquise. Puis, catastrophe ! BVE perd ses services. Les fautes s’enchaînent. Démotivé, Armand Nyatcho s’assoit.  En face, FAP remonte la pente et finit par s’imposer 15-12. Abbas Malloum et ses joueurs gagnent la rencontre par 3 sets à 2.

FAP-BVE était l’une des six rencontres du Final 4 messieurs, qui s’est disputé le week-end dernier à Yaoundé. Et ce sera aussi l’affiche de la finale de la coupe du Cameroun. Comme l’année dernière. En effet, les deux clubs ont occupé les deux premières places à l’issue du classement final.

A égalité de points (7), FAP termine à la première place grâce à sa victoire lors de la confrontation directe avec son suivant immédiat. FAP a gagné ses deux autres matches contre l’Association des jeunes volleyeurs de Maroua (AJVM) par 3 sets à 1 et Port autonome de Douala sur le score de 3 sets à 2. De son côté, BVE a pris le dessus sur PAD par 3 sets à 1 et AJVM par 3 sets à 0.

Au bas du classement de ce Final 4, on trouve AJVM à la troisième place avec trois points et PAD, qui occupe la dernière position avec un point. Car, le club du chef-lieu de la région de l’Extrême-Nord a dominé PAD par 3 sets à 0.

Selon le règlement de la Fédération camerounaise de volley-ball (FCVB), les victoires acquises sur les scores de 3 sets à 0 et 3 sets à 1 comptent trois points. Tandis que pour celles gagnées par 3 sets à 2, le vainqueur enregistre deux points et le perdant, un point.
 
Priscille G. MOADOUGOU ATANGANA

Sport

Lire aussi