Cameroun - Politique. Voici ce que cache le NEC du SDF

cameroun24.net Le 16 aout 144 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le parti de Ni John Fru Ndi veut sauver sa face dans les régions anglophones du pays lit-on dans les colonnes du journal Intégration.

La dernière présidentielle perdue ; le parti en perte de vitesse dans les urnes comme dans les sondages; des grincements de dents toujours plus audibles…Le malaise est profond au sein du SDF (Social Democratic Front). A Douala, le 10 août 2019, le comité exécutif national (Nec en anglais) du parti de Ni John Fru Ndi a entrepris d’une part, de tirer les leçons de ces déconvenues et, d’autre part d’élaborer son avenir politique.

Boycott de la session parlementaire du mois de novembre prochain ainsi que les prochaines consultations électorales au Cameroun. Voilà l’économie de ladite réunion. Les analystes voient en cette position du SDF un arrimage aux exigences des séparatistes. Pendant le maintien en captivité (à deux reprises) de John Fru Ndi, ces derniers ont exigé de lui, le rappel de ses élus du parlement et des mairies. Lors de son premier séjour dans le camp des séparatistes le Chairman avait opposé une fin de non recevoir à cette exigence. Acculé lors de son deuxième rapt, John Fru Ndi avait dit à ses ravisseurs qu’il allait se concerter avec l’instance décisionnaire de son parti avant de se prononcer sur la question.

Le Nec de samedi dernier a entériné le boycott du parlement en novembre au cas où…. la crise persisterait. Ce serait faire preuve de myopie si on s’arrêtait à cette première lecture de la position du Sdf. Il faut aller plus loin et voir dans cette décision, le rang (quatrième) qu’a occupé le parti de la balance lors de la présidentielle d’octobre 2018. Un rang qui démontre que ce parti est en train de perdre du terrain. Le Nord-ouest et le Sud-ouest étant le vivier électoral de ce parti, il y a risque de voir le Sdf perdre la face sur l’échiquier national lors des prochaines municipalités et législatives. Sa position de principal parti de l’opposition étant menacée par des partis comme le Mrc de Maurice Kamto et celui de Cabral Libii. Or le retour à la paix dans les régions anglophones pourrait consacrer la position de parti leader de l’opposition au Sdf en cas de consultation électorale.

 Zéphirin Fotso Kamga

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Politique

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Un magistrat adresse une lettre ouverte à Paul Biya sur les fraudes à l’Enam

    Rattaché au service du contentieux administratif, il dénonce à ciel ouvert certaines pratiques des autorités en charge de l’organisation des concours administratifs écrit Ecomatin.

  • Plus de 1,1 million de personnes victimes d'insécurité alimentaire au Cameroun

    La secte Boko Haram, les refugiés venant de la République Centrafricaine et du Nigeria, et la crise qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ont sérieusement impacté l’économie du Cameroun...

  • Une journaliste kidnappée au Nord-Ouest du Cameroun

    Pamela Miyé, journaliste de formation, chef service commercial de la Société de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam) agence de Bamenda demeure encore entre les mains de ses ravisseurs révèle le quotidien...

  • Préparation d'une campagne d’identification des occupants des logements sociaux de la Société immobilière du Cameroun

    Ahmadou Sardaouna, le nouveau directeur général (DG) de la Société immobilière du Cameroun (SIC), annonce qu’une campagne d’identification des locataires des logements SIC va débuter le 23 septembre prochain...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé