Vers des batailles épiques pour la qualification pour le 2e tour

Russie 2018. Vers des batailles épiques pour la qualification pour le 2e tour

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L’avenir des équipes en jeu à la faveur de la dernière journée de la phase des poules dès ce lundi.

La 21e Coupe du monde de football entre ce jour dans une phase décisive. La troisième et dernière journée de la phase de poule sera lancée. Dans le groupe A, la Russie, pays organisateur, en tête de sa poule, va défier l’Uruguay. Au même moment, l’Egypte, affrontera l’Arabie Saoudite. La Russie qui cartonne jusque-là dans son Mondial va chercher à faire le plein de confiance. La Russie va atteindre pour la première fois de son histoire le second tour d’une phase finale de Coupe du monde écrit CT.

Demain soir, le Nigeria voudra, de son côté, forcer le destin. Les Super Eagles disputent la « première finale » du premier tour. Ils seront opposés en début de soirée à Saint-Pétersbourg à l’Argentine de Lionel Messi, dernière de sa poule. Après un début de compétition manqué, le capitaine John Obi Mikel et ses coéquipiers, battus d’entrée par une talentueuse équipe de Croatie, se sont bien relancés vendredi dernier en dominant de la plus belle des manières l’Islande (2-0) grâce à deux jolis buts de Musa, le virevoltant avant-centre, sociétaire du CSKA de Moscou. Comme en 1994 aux Etats- Unis, le Nigeria qui avait atteint les huitièmes de finale veut réécrire l’histoire. Malgré une bonne prestation samedi dernier, leur entraîneur Gernot Rohr, ne s’enflamme pas pour autant. Il pense que son équipe est encore jeune et qu’elle arrivera en maturité dans quatre ans, en 2022. Mais, il faudra déjà se qualifier pour la Coupe du monde au Qatar.

L’Egypte, le Maroc et la Tunisie, les autres représentants de l’Afrique ont déçu. Au Maroc et en Tunisie, deux équipes déjà éliminées, les « procès » de Hervé Renard et de Nabil Maaloul, les deux sélectionneurs, ont commencé.

La Tunisie qui n’a pas volé sa qualification pour le Mondial, a néanmoins étalé ses limites de sa préparation- trois joueurs blessés gravement après deux matches- samedi dernier face à une talentueuse équipe belge qui a les moyens pour déjouer les pronostics. Les Diables rouges promettent l’enfer à tous leurs adversaires. Avec deux belles victoires et avec la manière en plus obtenues face au Panama (3-0) et aux Aigles de Carthage (5-2), les compatriotes de Hugo Broos se positionnent comme des outsiders sérieux de ce Mondial. La Belgique de Eden Hazard et de Romelu Lukaku, présente jusque-là l’équipe la plus équilibrée du tournoi avec la Croatie et la Russie.

Brice MBEZE

Sport

Lire aussi