Gabon. Une juge qui devait statuer sur l'état de santé d'Ali Bongo suspendue

cameroun24.net Le 22 aout 249 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au Gabon, un juge qui devait statuer sur une affaire relative à l'état de santé du président Ali Bongo aurait été suspendu.



Selon certaines informations, le ministère gabonais de la justice a suspendu le président de la cour d'appel, Paulette Ayo Mba indique encore BBC.

Aucune raison officielle n'a été donnée sur cette suspension.

Mme Paulette Ayo Mba devait juger le 26 Août un appel interjeté par des groupes d'opposition demandant à un expert médical d'évaluer si Bongo est apte à exercer ses fonctions suite à son accident vasculaire cérébral d'octobre dernier.

En mai, une haute cour a rejeté l'affaire en déclarant que seul le gouvernement ou les deux chambres du Parlement avaient le pouvoir de saisir la Cour constitutionnelle à ce sujet.

L'administration de Bongo s'est montrée intolérante à l'égard des spéculations sur la santé du chef d'Etat.

Plusieurs responsables de l'opposition et des hommes de médias ont été censurés pour avoir soulevé des questions sur la capacité de Bongo à diriger le pays.

Le président a été vu pour la dernière fois en public le 17 août alors que le pays célébrait la fête de l'indépendance.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Gabon

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • L'ancien président de la Tunisie Zine El Abidine Ben Ali est mort à Djeddah

    Plusieurs médias privés tunisiens rapportent que l'ancien président tunisien Zine al-Abidine Ben Ali, évincé après les manifestations populaires qui ont balayé le pays fin 2010, est mort en exil en Arabie...

  • Au sud, les jeunes veulent le dialogue sur la problématique de l'emploi jeune

    Yannick Mbom : « Nous pensons bien que c’est le moment pour le Dni d’apporter des solutions concrètes aux problèmes que posent les jeunes »

  • SUD,Les chefs traditionnels dans la mouvance du grand dialogue national

    Ils ce sont réunis ce 17 septembre à Ebolowa dans la cour royale du président régional des chefs traditionnels du Sud en vue de compiler une mouture des préoccupations majeures émanant des populations à la base.

  • SUD,Grève des avocats : ambiance dans les tribunaux à Ebolowa

    Les avocats de la région du Sud ne sont pas restés en marge du mot d’ordre de grève convenue par l’ordre national. Ce 17 septembre dernier, l’atmosphère est morose dans les salles d’audience à Ebolowa, une...

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé