Une cargaison de 31 800 litres de carburant frelaté saisie dans la région de l’Adamaoua au  Cameroun

Cameroun - Consommation. Une cargaison de 31 800 litres de carburant frelaté saisie dans la région de l’Adamaoua au Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Les éléments de la légion de gendarmerie de l’Adamaoua, dans la partie septentrionale du Cameroun, ont saisi, dans la nuit du 2 au 3 mars 2018, une cargaison de 31 800 litres de carburant frelaté, en provenance de la région du Nord, révèle le trihebdomadaire régional l’œil du Sahel que cite IC.


Le propriétaire de la cargaison, qui détenait des documents de dédouanement, affirme que les 159 futs de 200 litres qu’il transportait, devaient être livrés à un client dans la ville de Garoua-Boulaï, dans la région du Sud, lequel client devait ensuite écouler la marchandise en République centrafricaine.

«La quittance qu’il brandi est un faux document. Il a déclaré que son véhicule transportait du lubrifiant. Or, c’est du super carburant. Ensuite, il a dédouané son soi-disant lubrifiant à 800 000 francs Cfa, alors que les lubrifiants sont dédouanés à 50 francs Cfa le litre. Ce qui veut dire que, s’il avait fait un dédouanement normal, il devait payer 1 590 000 francs Cfa pour ses 31 800 litres.», indique une source citée par le journal.

Cette prise effectuée par la gendarmerie a été appréciée par le gouverneur, Kildadi Taguiéké Boukar, à qui la cargaison saisie a été présentée le 7 mars 2018.

«La vente de ce carburant communément appelé zoua-zoua est une activité très dangereuse. Elle tue non seulement l’économie du pays, mais cause d’importants dégâts dans la société, à travers les multiples incendies allant parfois jusqu’à des pertes en vies humaines. Nous ne baisserons plus jamais les bras.», a-t-il déclaré.

BRM
 

Société