Cameroun - Faits divers. Un militaire tabasse presqu'à mort une maîtresse d'école à Bafoussam

cameroun24.net Le 20 septembre 2019 27182 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Le dénommé Y. Joseph à battu une institutrice dans sa salle de classe à Bafoussam, au motif qu'elle a punit son enfant.


Ce dernier a fait irruption dans la salle de classe dans la matinée d'hier, saisissant l'institutrice par le cou devant ses élèves.

Les cris de détresse de cette dernière va alerter les autres enseignants et la directrice de l'école qui se feront eux aussi tabasser par le militaire en furie.

Un conseil de classe dans la foulée permettra d'exclure l'enfant de ce dernier de cet établissement.

Au moment où nous mettons sous presse la maitresse est en encore dans le coma dans un hôpital de la place.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Faits divers

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le Cenadi sommé par Louis Paul Motaze de mettre fin aux « faux salaires, faux avancements et fausses pensions »

    Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables récemment nommés au Centre national de développement de...

  • Une foule immense accueille Maurice Kamto à Douala

    Depuis ce matin au siège du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun MRC,les partisans et sympathisants de ce parti sont massés pour accueillir leur leader a constaté cameroun24.

  • Massacre de Ngarbuh : Un rapport de Human Right Watch accuse l'armée camerounaise et les Bororo

    Voici l'intégralité du rapport que cameroun24 a pu consulter.

  • Le conseil constitutionnel annule les élections dans une partie du Nord ouest et sud-Ouest

    Clément Atangana, le président du conseil constitutionnel a prit cette décision ce jour à Yaoundé a appris cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé