Burkina Faso. Une attaque contre une église protestante fait dix morts

cameroun24.net Le 2 décembre 2019 1863 Opinion Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Au moins dix fidèles dont "des enfants" ont été tués dimanche pendant un service religieux lors de l'attaque d'une église protestante à Hantoukoura, dans l'est du Burkina Faso, qui a déjà enregistré plusieurs attaques jihadistes contre des lieux de culte, lit-on dans une dépêche de l'AFP qui cite des sources sécuritaires.



"Plus d'une dizaine de personnes qui assistaient à la messe ont été tuées lors d'une attaque qui a visé l'église protestante de Hantoukoura", localité de la commune de Foutouri, frontalière du Niger, a indiqué une source sécuritaire. Cette attaque "signalée aux environs de 12H00" a été perpétrée par une "dizaine d'individus lourdement armés", qui "ont exécuté froidement les fidèles, dont le pasteur de l'église et des enfants", a précisé la même source.

Selon une autre source sécuritaire, le bilan serait de "14 morts, tous de sexe masculin". Une "opération de ratissage" a été lancée par le groupement militaire de Foutouri pour retrouver les "traces des assaillants" qui se sont "enfuis à bord de motocyclettes", a indiqué cette source.

Les attaques, attribuées à des groupes jihadistes, contre les églises ou des religieux chrétiens se sont multipliées récemment au Burkina Faso, pays sahélien pauvre d'Afrique de l'Ouest.

Le 26 mai, quatre fidèles avaient été tués lors d'une attaque contre une église catholique à Toulfé, localité du nord du pays.

Le 13 mai, quatre catholiques avaient été tués lors d'une procession religieuse en honneur de la Vierge Marie à Zimtenga, toujours dans le Nord.

La veille, six personnes dont un prêtre, avaient été tués lors d'une attaque pendant la messe dans une église catholique à Dablo, une commune de la province du Sanmatenga, également dans le nord du pays.

Le 29 avril, six personnes avaient été tuées lors de l'attaque de l'église protestante de Silgadji, dans le nord.

À la mi-mars, l'abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo (nord), avait été enlevé par des individus armés. Le 15 février, le père César Fernandez, missionnaire salésien d'origine espagnole, avait été tué dans le centre du Burkina Faso.

Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans le nord du Burkina depuis le début des attaques il y a quatre ans.

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Burkina Faso

DANS LA MEME RUBRIQUE : Société

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Transparency International classe le Cameroun 28e pays le plus corrompu du monde

    La branche camerounaise de l’ONG anticorruption Transparency International a publié une déclaration ce 23 janvier. On y apprend qu’avec une note de 25 sur 100, le Cameroun est classé 153e sur 180 pays dans le...

  • Les enseignants doivent exiger la destitution de cette dame qui est sous-préfet d'Ayos

    Cette scène se passe à Ayos. Le pauvre enseignant ne faisait que son travail. Il avait organisé un examen en salle et pendant que ses élèves s’attelaient à boucler leur épreuve, voici que débarqua notre...

  • Me Martin LONGO, Avocat au barreau de Bordeaux rend hommage à Me Sylvain SOUOP

    Dans un message parvenu à notre rédaction, ce doyen des avocats camerounais au barreau de Bordeaux,rend un hommage mérité à son confrère.

  • Voici les membres de la commission d'enquête de l'ONMC suite au décès de Me SOUOP Sylvain

    L'Ordre National des Médécins du Cameroun a rendu publique la liste des membres de sa commission d'enquête a constaté cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé