UBA Cameroun autorisé par la Beac  à exercer dans le Mobile Money en partenariat avec Viettel Cameroun

Cameroun - Economie. UBA Cameroun autorisé par la Beac à exercer dans le Mobile Money en partenariat avec Viettel Cameroun

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) a signé le 12 mars 2018 une décision portant autorisation pour UBA Cameroun d'exercer l’activité d'émission de monnaie électronique via le Mobile Money. Ceci en partenariat avec la filiale camerounaise du Vietnamien Viettel, opérant sous le nom commercial « Nexttel ».


La Beac explique qu’elle a validé la demande de UBA Cameroun notamment « au niveau du dispositif mis en place pour favoriser I'inclusion financière à travers le téléphone mobile, en vue de faciliter l'accès aux services financiers de base aux populations non bancarisées du Cameroun ».

UBA Cameroun dispose d'un délai de six mois à compter de la date de signature de la décision d’Abbas Mahamat Tolli pour se conformer aux dispositions du cadre réglementaire et notamment, transmettre à la Beac, les statistiques de son activité. «Toute publicité effectuée par Viettel Cameroun, au sujet des activités autorisées par la présente décision, doit faire également référence à la dénomination sociale et au logo de UBA Cameroun.», indique la Banque centrale.

Selon IC, UBA a introduit sa demande auprès de la Beac le 30 mars 2017. La banque fait son entrée dans un marché déjà dominé par le duopole Afriland First Bank (en partenariat avec MTN) et la  Banque international du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec) (en partenariat avec Orange Cameroun).

Selon une étude du ministère camerounais des Finances en 2017, les services financiers via le téléphone mobile ont connu une hausse de 57,1% du nombre des comptes fonctionnels entre 2013 et 2015, qui sont passés de 1,4 million à 2,2 millions. La valeur globale des opérations a atteint un montant de 203,4 milliards en 2015 contre 74,1 milliards FCfa en 2014.

Fin 2016, la Beac a commis à son tour une étude selon laquelle, le Cameroun représente 49% (887 783 935 214 FCfa) des transactions de monnaie électronique dans la zone Cemac, d’un montant global de 1 631 milliards FCfa.

Sylvain Andzongo
 

Société