Cameroun - Finance. Trois nouvelles banques recrutées par le Cameroun pour assurer ses opérations de levées de fonds sur le marché de la Beac

cameroun24.net Le 19 septembre 2019 6025 Société Imprimer Envoyer cet article à Nous suivre sur facebook Nous suivre sur twitter Revoir un Programme TV Grille des Programmes TV Où Vendre Où Danser Où Dormir au Cameroun
Afin de garantir le succès de ses différentes opérations de mobilisation des financements sur le marché des titres publics de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), l’Etat du Cameroun a récemment porté à 19 le nombre de ses spécialistes et valeurs du Trésor (SVT), contre 16 depuis 2016.


Selon les derniers communiqués de la direction générale du Trésor du ministère des Finances relatifs à ces opérations de levées de fonds, trois nouveaux établissements de crédit de la sous-région Cemac ont été recrutés à cet effet. relate IC 

Il s’agit de la filiale tchadienne du groupe Orabank, de la Banque sino-congolaise pour l’Afrique, basée à Brazzaville au Congo, et de la Commercial Bank of Cameroun (CBC). Cet ancien établissement de crédit privé camerounais a été sauvé de la faillite par l’État, après plusieurs années d’administration provisoire décrétée par la Cobac, le gendarme du secteur bancaire dans la zone Cemac.

Ce recrutement de nouveaux SVT intervient au moment où le gouvernement camerounais intensifie ses opérations de mobilisation des financements sur le marché monétaire, afin de pallier ses tensions ponctuelles de trésorerie.

Pour preuve, alors que depuis au moins 3 ans, le Trésor public camerounais mobilisait invariablement 300 milliards de FCFA sur le marché des titres publics de la Beac chaque année, le calendrier prévisionnel des opérations pour le compte du seul 3e trimestre 2019 affiche une enveloppe record de 240 milliards de FCFA. Ceci après deux premiers trimestres tout aussi dynamiques.

Ces opérations de mobilisation des financements par l’État camerounais sont largement dominées par les émissions de bons du Trésor assimilables (BTA). Il s’agit des titres de créance de court terme (maturité d’un an au maximum), pour lesquels le Cameroun a toujours fait carton plein depuis le lancement du marché de la Beac en 2011.

Brice R. Mbodiam
 

Regardez

SUR LE MEME SUJET : Cameroun - Finance

DANS LA MEME RUBRIQUE : Opinion

Facebook

ENTREZ VOTRE COMMENTAIRE





Saisissez ce code CAPTCHA code dans la zone de texte ci-dessous

LES COMMENTAIRES

Les plus récents

Cameroun24 Sur Facebook

Lire aussi

  • Le Cenadi sommé par Louis Paul Motaze de mettre fin aux « faux salaires, faux avancements et fausses pensions »

    Le 21 février 2020 à Yaoundé, la capitale camerounaise, le ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, a procédé à l’installation des responsables récemment nommés au Centre national de développement de...

  • Une foule immense accueille Maurice Kamto à Douala

    Depuis ce matin au siège du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun MRC,les partisans et sympathisants de ce parti sont massés pour accueillir leur leader a constaté cameroun24.

  • Massacre de Ngarbuh : Un rapport de Human Right Watch accuse l'armée camerounaise et les Bororo

    Voici l'intégralité du rapport que cameroun24 a pu consulter.

  • Le conseil constitutionnel annule les élections dans une partie du Nord ouest et sud-Ouest

    Clément Atangana, le président du conseil constitutionnel a prit cette décision ce jour à Yaoundé a appris cameroun24.

  • Convertisseur

    Meteo Yaoundé