Stade renard enchaine face à Eding sport en Elite one

Cameroun - Ligue 1. Stade renard enchaine face à Eding sport en Elite one

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Après sa belle victoire face à Union sportive de Douala lors de la journée précédente, Stade renard de Melong s’est offert Eding sport de la Lékié, le champion en titre (3-1) mercredi à l’occasion de la 19e journée.



Tout roule pour Stade renard de Melong en ce début de phase retour. Vainqueur des nassaras à Limbé dimanche dernier, le club du Moungo n’a pas eu trop de difficultés à se défaire d’Eding sport ce mercredi au stade municipal de Melong. Un homme en forme Giresse Tamo Tinwo s’en est chargé personnellement. A la 13e minute de jeu, sur une passe lumineuse de Ruben Ngome, l’ancien buteur de YOSA de Bamenda, parti à la limite du hors-jeu, a bien ajusté Iolo Ze, le gardien de but d’Eding, pour l’ouverture du score (1-0). Blessés dans leur orgueil après avoir encaissé ce but dans le premier quart d’heure de jeu, les hommes de l’entraineur Jean Baptiste Bisseck ont poussé et sont parvenus à rétablir l’équilibre à la 37e  grâce à Meyong A Etong qui reprenait de la tête un centre millimétré de Beo Batto (1-1). Cette égalisation a eu le mérite de passer un coup de froid chez les supporters de Stade Renard qui croyaient avoir à faire à une partie plutôt tranquille comme face à Union de Douala.


Le sourire est réapparu sur les visages des fans de Stade renard  avec la bénédiction de la fine pluie qui a arrosé l’antre de Melong en seconde période lorsque Giresse Tamwo portait, une nouvelle fois, l’estocade en transformant un pénalty obtenu à la 50e suite à une faute dans la surface de réparation sur Christian Tchawa (2-1). C’est sa huitième réalisation en championnat cette saison.


 Portés par un public des grands jours, les protégés d’Augustin Tchoupo ont contrôlé le jeu et imposé leur domination dans cette seconde manche. Et c’est tout logiquement qu’ils ont enfoncé le clou à la 77e par le même Giresse Tamo qui signait un hat-trick grâce une belle ouverture de Christian Tchawa dans l’axe de la défense adverse (3-1).  Cette deuxième victoire d’affilée permet à Stade renard de passer devant son adversaire du jour au classement (12e avec 23 points). Le club du Moungo étend désormais sa série d’invincibilité à 4 matches avant d’affronter YOSA de Bamenda lors de la prochaine journée.



Elite one : Giresse Tamo, le réveil du renard


En signant son premier triplé de la saison, l’attaquant vedette de Stade renard Giresse Tamo Tinwo a porté, à lui tout seul, son équipe à la victoire face à Eding sport de la Lekié mercredi lors de la 19e journée (3-1).

Mort depuis la 8e journée, Giresse Tamo est ressuscité le temps d’un match pour indiquer qu’il reste et demeure le renard le plus dangereux de son club. Il a signé un triplé qui a permis à Stade renard de Melong de s’offrir le scalp du champion en titre Eding Sport de la Lékié. Bien servi à la 13e minute de jeu par Ruben Ngome, l’ancien buteur de Yong Sport Academy de Bamenda a placé le ballon hors de la portée de Iolo Ze, le gardien de but d’Eding sport (1-0). Après l’égalisation du club du centre à la 37e qui a eu le mérite de doucher les ardeurs du public très bruyant de Melong, c’est encore lui qui, en début de seconde période, se chargea de transformer un pénalty qui permit à son équipe de passer devant au marquoir (2-1). Une forme de rachat devant ses supporters puisqu’il s’était manqué dans le même exercice face à Bamboutos FC de Mbouda lors de la 13e journée. Ce qui leur avait valu un deuxième revers à domicile (0-1) après celui face à YOSA.

Engagé dans tous les duels, le natif de Dschang qui vient juste d’avoir 21 ans a fait de cette confrontation une affaire personnelle pour permettre à Stade renard de prendre sa revanche face à cette équipe d’Eding sport qui les avait défaits au match aller (1-0). Motivé à briller et surtout à retrouver le chemin des filets afin de briser la malédiction qui lui collait à la peau depuis 11 journées au point d’entamer son moral, Giresse Tamo Tinwo a donné du fil à retordre à la défense d’Eding. Il s’est offert son premier hat-trick de la saison lorsque lancé sur une passe millimétrée de Christian Tchawa, il a pris la défense d’Eding sport de vitesse et a fait preuve de sang-froid pour tuer tout espoir des visiteurs de revenir à la marque (3-1, 77e). Avec ce triplé, Giresse Tamo rejoint le cercle très fermé des attaquants ayant planté trois buts aucours d’un match. Ils ne sont d’ailleurs que 3 : Marius Mouandjimaldi de Coton sport de Garoua, Rostand Mbai de Dragon de Yaoundé et lui-même.


Ces buts lui permettent de porter son capital à 8 réalisations et l’intègre de facto dans le top 5 des meilleurs buteurs. Toute chose qui relance son objectif personnel qui est de terminer soulier d’or en fin de saison. « C’est mon rêve et je crois que je peux le réaliser. J’avais vraiment envie de retrouver le chemin des filets. J’ai bossé dur pour corriger mes défauts. J’espère que les choses continueront ainsi. Je continue de travailler pour marquer encore et encore. » , confie –t-il à la fin de la partie. Pour sa quatrième saison en Elite one, Giresse Tamo, passé par Bamboutos a fait sensation la saison dernière avec les académiciens de Bamenda. Club avec lequel il avait signé ses deux premiers triplés de sa jeune carrière : en championnat, les Astres de Douala avaient goûté à son instinct de buteur et en coupe du Cameroun, Renaissance de Ngoumou était repartie à Yaoundé en le maudissant car sur les 5 buts encaissés, Tamo Tinwo avait inscrit trois. Son total de 18 réalisations toute compétition confondue la saison dernière a poussé les dirigeants de Stade renard à s’attacher ses services. Désormais droit dans ses bottes et serein au niveau du mental, Giresse Tamo veut écrire l’histoire avec son nouveau club. Son réveil tombe à point nommé. YOSA de Bamenda son ancien club et prochain adversaire est prévenu.

Léger Tientcheu
 

 


Augustin Tchoupo : « Je dédie cette victoire à la population de Melong »


Nommé meilleur coach de la 18e journée après sa victoire face à Union de Douala, Augustin Tchoupo, l’entraineur de Stade renard de Melong, a enchainé un second succès de rang face à Eding sport de la Lékié pour le compte de la 19e journée (3-1). Il a dit toute sa satisfaction à notre micro à la fin de la partie.

 Après une victoire face à Union de Douala, vous avez battu Eding sport le champion en titre. Vous êtes forcement fier de vous…

Je ne peux qu’être fier. Il faut louer ces enfants qui ont déployé des efforts sur le terrain sur le plan tactique. On savait que cette rencontre allait être difficile puisqu’en face sur le banc de touche on avait Bonaventure Djonkep et Jean Baptiste Bisseck et vous savez aussi qu’on a fourni beaucoup d’énergies dimanche face à Union de Douala. C’était un match difficile et vous avez vu que nous avons effectué deux remplacements à l’heure de jeu. Eding semblait maitriser notre stade plus que nous, ils avaient du répondant. Heureusement nos buts nous ont mis à l’abri.

Vous avez un bilan élogieux depuis votre prise de fonction à Melong (4 matches, un nul et trois victoires). Quel est la recette qui vous permet de métamorphoser cette équipe ?

Nous pensons que la recette est beaucoup plus sur le plan psychologique. Les joueurs ont accepté le travail et à la trêve ils ont été très disciplinés.  Il faut aussi dire que la population de Melong est derrière nous. Elle donne un énorme coup de pouce à notre équipe. Ils sont présents lors des séances d’entrainement et ils motivent les joueurs. Je leur dédie cette victoire face à Eding sport. Nos victoires ne sont pas la seule force du staff technique mais aussi du public et des joueurs.

 

 


Jean Baptiste Bisseck : « On a péché à la finition »


Battu par Stade renard (1-3), Jean Baptiste Bisseck, l’entraineur d’Eding sport, s’est confié à notre micro à la fin de la partie.

Un petit coup d’arrêt après la victoire obtenue face aux Astres de Douala…

Oui on peut le dire. Vous savez que nous sommes entrain de mettre quelque chose en place. Et pouvoir mettre quelque chose en place en quelques semaines, ce n’est pas facile. Les joueurs doivent continuer à bosser puisque c’est une nouvelle philosophie que je mets en place. Aujourd’hui est un jour sans, on continuera de travailler.

Qu’est-ce qui aura manqué à votre équipe cet après-midi ?

C’est juste de mettre les ballons au fond. Je pense qu’on a encore péché au niveau de la finition. On a payé lourd notre manque d’efficacité devant les buts. Nos jeunes joueurs vont poursuivre le travail. Je pense qu’ils ont donné le maximum d’eux. Il n’ya pas le feu. Le travail continue.

LT à Melong

Sport