Lundi le 08 Janvier 2018 03:09:04 cameroun24.net Sport

Cameroun - Environnement. Seulement 11 sur 160 unités de transformation du bois au Cameroun procèdent à la 3ème transformation

Pour développer la transformation locale des ressources ligneuses et non ligneuses, le ministère camerounais des Forêts (Minfof)que cite IC annonce que, pour l’année 2018, il a adopté deux plans d’industrialisation et de développement.

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Au Minfof, indique-t-on, « les actions réalisées au moyen de ces deux plans portent sur l’amélioration du système d’approvisionnement et d’accès aux ressources ligneuses et non ligneuses, la formation et le renforcement des capacités des petites et moyennes entreprises et des artisans œuvrant dans le secteur de la transformation poussée du bois ».

Par ailleurs, pour satisfaire la demande nationale, indique la source, le gouvernement entend créer une Ecole des arts et métiers du bois. Le Minfof prévoit également d’adopter des mesures incitatives permettant d’accroître la compétitivité et l’accessibilité des produits ligneux  transformés localement. Sans oublier la mobilisation des fonds d’investissement dédiés à l’industrie du bois.

Toutes ces mesures gouvernementales ont pour objectif de booster un secteur pratiquement en friche. Car, explique le Minfof, sur les 160 unités de transformation du bois, opérationnelles sur l’ensemble du territoire national, 124 se limitent à la première transformation, 25 vont jusqu’à la deuxième transformation et 11 procèdent à la troisième transformation qui permet de mettre sur le marché des produits finis à forte valeur ajoutée. Pour ce qui est des ressources forestières non ligneuses, leur transformation demeure artisanale et centrée sur les produits semi-finis.

Cette situation, d'après le département ministériel, est essentiellement due au déficit d’équipement des unités de transformation existantes et à une formation insuffisante aux métiers du bois.

Sylvain Andzongo