Sénégal-Pologne: équation compliquée pour les Lions de la Terranga

Russie 2018. Sénégal-Pologne: équation compliquée pour les Lions de la Terranga

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Les Sénégalais affrontent leur adversaire ce jour au stade Spartak à Moscou.


La cinquième sélection africaine entre en compétition cet après-midi. Le Sénégal affronte la Pologne au stade Spartak à Moscou. Parmi les nombreux supporters venus pousser leur équipe à la victoire, il y aura leur président de la République, Macky Sall.

Le groupe mené par Aliou Cissé a effectué la reconnaissance de l’aire de jeu hier après-midi, sans le latéral gauche Saliou Cissé, blessé lors de la préparation. Poste pour poste, il a été remplacé par Adama Mbengue.

Selon la presse sénégalaise, avant de quitter Kaluga, l’entraîneur a mis l’accent sur la composition du 11 de départ. Des combinaisons ont aussi été expérimentées. A l’axe central, Koulibaly-Kara ou Koulibaly-Salif Sané. En attaque, Mbaye Niang a fait office de « meneur de jeu », tandis que Pape Alioune Ndiaye constitue l’ alternative. Dans les buts, rien n’est clair en ce qui concerne l’identité du titulaire entre Khadim Ndiaye et Abdoulaye Diallo.

Toutefois, il ressort surtout que le groupe a mis l’accent sur la possession de balle, le redoublement des passes et le pressing sur le porteur du ballon.

Toutefois, le 11 entrant pourrait être proche de celui du match amical contre la Croatie. Certes, le Sénégal avait perdu 1-2, mais il avait fait preuve d’une grande combattivité. La Pologne ayant le fond de jeu. En outre, dans les rangs de cet adversaire, on trouve le redoutable Robert Lewandowski.

L’attaquant du Bayern de Munich a été le meilleur buteur de la zone Europe des éliminatoires de ce Mondial avec 16 buts en 10 matches joués.

Pourtant, le joueur a reconnu sur le site de la FIFA que « c’est une équipe dangereuse. Ils sont très bons en contre-attaque. Ils ne perdent pas de temps quand ils ont le ballon».

Ça devrait donc aller très vite cet après-midi au stade du Spartak de Moscou. Avec d’un côté Sadio Mané du Sénégal et de l’autre Robert Lewandowski de la Pologne. Pour le Sénégal, il ne faudra surtout pas perdre, s’ils veulent se donner toutes les chances de franchir le premier tour à cette Coupe du monde.
 
Priscille G. MOADOUGOU ATANGANA
 

Sport

Lire aussi