Selon le président du Gicam, Célestin Tawamba : « Nombre de PME n’ont pas pu bénéficier de marchés importants dans le cadre de la CAN 2019 »

Can 2019. Selon le président du Gicam, Célestin Tawamba : « Nombre de PME n’ont pas pu bénéficier de marchés importants dans le cadre de la CAN 2019 »

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

« Bon nombre de PME n’ont pas pu bénéficier de marchés importants dans le cadre de la CAN 2019.» Dixit Célestin Tawamba (photo), président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), le 20 février à Douala. C’était au cours d’une concertation entre le secteur privé et le gouvernement, représenté par le ministre en charge de l’Economie, Louis Paul Motaze.



Célestin Tawamba, tout en menant un plaidoyer en faveur de l’entreprise camerounaise, qui doit être mise « au cœur de toutes les politiques économiques », a souligné que ce sont davantage les multinationales qui ont raflé tous les marchés importants de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) prévue au Cameroun en 2019. Ceci au détriment des entreprises camerounaises qui ne jouent que les seconds rôles écrit IC.

Alors que les chantiers de la CAN, dont les financements se chiffrent en centaines de milliards de FCFA, auraient pu booster les entreprises locales, le président du Gicam a plutôt dépeint un tableau selon lequel l’activité économique des PME est pessimiste.

Assez pour que M. Tawamba craigne que le pays ne s’éloigne de l’émergence économique annoncée pour 2035.

Célestin Tawamba a alors demandé aux pouvoirs publics, « la prise urgente de mesures concrètes qui renforcent la compétitivité de nos entreprises ».

S.A
 

Sport