SUD,Nloupessa- Yemong : Famé Ndongo invite les jeunes à fermer leurs oreilles aux bonimenteurs de l’opposition

Cameroun - Politique. SUD,Nloupessa- Yemong : Famé Ndongo invite les jeunes à fermer leurs oreilles aux bonimenteurs de l’opposition

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

C’est au cours du lancement de la 42 ème édition de la coupe dite de l’amitié et de la fraternité d’Ebomam.

Un village de  l’arrondissement d’Ebolowa 2 ème limitrophe à Ambam dans la vallée du Ntem,  situé à une soixantaine de kilomètres de la ville d’Ebolowa  sur une route difficile à circuler. Où, les populations s’y accommodent et cherchent des pistes des solutions à travers la prise en main de leur développement. Le football étant un catalyseur de cette fédération d’énergies, où les fils et filles de ce canton ce sont retrouvés le 28 juillet dernier pour le lancement d’un tournoi de football baptisé « coupe de l’amitié et de la fraternité d’Ebomam » et ceci, durant 02 semaines avec le soutien des élites de la contrée au rang desquelles, Jacques Famé Ndongo tête de proue des élites, Jean Ariel Abate et bien d’autres fils et filles.


En bon renard de surface, l’occasion ne pouvait pas échapper au délégué permanent régional du comité central du Rdpc Jacques Famé Ndongo. Il a saisi l’opportunité pour parler franc à ses frères et les rappeler  ce qu’ils devront faire le 07 octobre à l’occasion de la tenue de l’élection présidentielle au Cameroun. Militant de première heure du Rdpc, il n’a pas manqué de vanter les mérites de son candidat et en faire un détour dans les préoccupations quotidiennes des populations du canton Ebomam auquel, non seulement il appartient et assure la chefferie à Nkolandom son village. Le chef de Nkolandom Jacques Famé Ndongo élite du canton à lancer un message à l’endroit de ses frères et de ses jeunes. A partir du nom de baptême de la coupe du secteur Ebomam, il les a invités à œuvre pour l’unité, l’amitié, la paix et la solidarité. A développer ensemble le progrès de leur secteur à travers des activités génératrices de revenus. Que les jeunes ne doivent pas tout attendre des parents, eux-mêmes doivent mettre la main à la pâte. A demeurer vigilant plus que par le passé, il y a Boko Harem, il y a les soi-disant sécessionnistes. Que personne ne viennent s’immiscer dans leurs zones, il faut des comités de vigilance qui doivent travailler en étroite collaboration avec les autorités administratives et traditionnelles. 

Et enfin le message politico-politique c'est-à-dire la réélection magistrale et plébiscitaire du chef de l’état. A fermer les oreilles aux bonimenteurs qui viendront chercher à induire les jeunes en erreur. Car, Paul Biya est le seul qui dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit, c’est le seul qui peut construire un hôpital, une école, le seul qui rassure leur avenir. Un message politique aux allures du lancement de la campagne par la créature de Paul Biya comme lui-même le déclare souvent. Bien avant, une messe a été dite à l’ouverture par Philippe Alain Mbarga évêque du diocèse d’Ebolowa. Le serviteur de Dieu  a invité les athlètes à avoir le désir de rencontrer Jésus Christ comme l’a fait Zachée dans la bible.

Car, la vie de la foi est décrite comme une course qui engage la persévérance et c’est bien au bout des efforts qu’on remporte des victoires. Ce que les jeunes doivent savoir et abandonner les chemins faciles, l’alcool et les drogues pour espérer aux meilleures performances. C’est bien ce que pense également  François Mvondo Evina président du secteur sportif d’Ebomam. Pour lui le football est basé sur le principe de la tolérance, il s’exhorte ainsi les jeunes à prôner l’amour, la paix et le vivre-ensemble. Il est question de gagner le pari de l’organisation à travers le fair-play, le sport étant un facteur d’union des peuples.

fame_ndongo_coup_denvoi_foot

Le comité d’organisation a mis les petits plats dans les grands, la trentaine d’équipe qui prendra part au tournoi est  entièrement prise en charge, des maillots à l’hébergement en passant par la restauration par les élites qui soutiennent en totalité le comité d’organisation. C’est bien au terme de la phase protocolaire que le coup d’envoi de la rencontre du jour qui opposait le Tout-puissant harmattan de Nloupessa- Yemong à Eclair Fc de Nkolndongo a été lancé par le central Pierre Didier Ekom. Et l’équipe visiteuse Eclair Fc a brisé la politesse en gagnant sur ses propres installations l’équipe locale, score de la partie deux buts contre un. Il faut noter que la suite de la compétition s’annonce palpitante et au soir du 12 août prochain, le vainqueur brandira le trophée de l’amitié et de la fraternité d’Ebomam, signe d’une union forte des fils et filles du canton.  Il faut noter que le canton Ebomam se situe sur un linéaire de 108 kilomètres, avec un embranchement de 10 kilomètres sur Ambam dans la vallée du Ntem. Ce canton regorge quarantaine de villages, c’est un seul et même ancêtre dont la progéniture s’est dispersée. Il est question d’abord pour ces fils de se connaitre, de développer les liens d’amitié, de fraternité et l’amorce de leur développement à travers la création de richesses.


Jacques Pierre SEH


 

Annonce