SUD,Lutte contre le tabagisme en milieu scolaire : le lycée classique moderne d’Ebolowa a son club

Cameroun - Education. SUD,Lutte contre le tabagisme en milieu scolaire : le lycée classique moderne d’Ebolowa a son club

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

La cérémonie d’installation a eu lieu le 10 octobre dernier au gymnase dudit établissement scolaire par devant le proviseur et ses proches collaborateurs. C’est l’aboutissement d’une action de sensibilisation entamée depuis l’an dernier par la coalition camerounaise contre le tabac (C3T) que conduit par Dr Flore Ndembiyembe.


La consommation du tabac est la cause d’au moins 3500 décès par an au Cameroun, plus de 8 millions de par le monde. Et les milieux scolaires sont la cible principale de l’industrie du tabac pour en faire des adeptes dépendants, avec tous les risques qui peuvent en découler. La coalisation camerounaise contre le tabac sous la conduite de Flore Ndembiyembe en a fait de cette lutte, son cheval de bataille en vue de sensibiliser les citoyens aux méfaits de la consommation du tabac.

La descente de C3T au lycée classique et moderne d’Ebolowa coïncide avec le programme de lutte contre la consommation des stupéfiants mis en place par les responsables de cette structure scolaire. Des initiatives sont prises dans ce sens avec des messages dans toute l’enceinte scolaire.

L’arrivée de C3T trouve alors un terreau fertile au lycée classique et moderne d’Ebolowa pour une sensibilisation ouverte qui débouche par la mise sur pied d’un club de lutte contre la consommation du tabac qui est tenu par les élèves. C’est le 16 ème établissement au Cameroun et le tout 1 er dans la région du Sud à mettre sur pied, un programme de lutte et à déclarer l’enceinte de l’établissement, espace non fumeur selon Prince Mpondo représentant la présidente de C3T.

Déjà des points importants marqués par cette organisation de la société civile à l’instar de cette convention signée le 03 janvier 2018 et qui a permis  au Cameroun opter pour le marquage graphique des paquets de cigarette. Pour Pierre-René Ossombe proviseur du lycée classique et moderne d’Ebolowa, « nous sommes honorés du choix de notre établissement scolaire comme pilote dans la Mvila, le tout premier dans la région.

C’est une action qui vient appuyer  ce qui est déjà fait dans le cadre de la sensibilisation sur la consommation du tabac en milieu scolaire. Parce que nous sommes convaincus qu’une jeunesse qui consomme le tabac, la drogue et d’autres stupéfiants ne peut assurer la responsabilité qui peut être la leur. Ce qui a fait de cette lutte, une priorité également dans l’établissement. Car, dans son message de rentrée scolaire, le ministre des enseignements secondaires Nalova Lyonga parlait d’une école propre c'est-à-dire, une école où les stupéfiants, autres drogues et tabacs sont proscrits ».

Ce qui signifie selon le chef d’établissement que la présence de l’équipe de C3T est la bienvenue, utile, attendue et importante. Car, avec l’équipe qui a été installée, la sensibilisation sera pérenne. C’est alors une équipe de six élèves installés qui conduiront l’action de la sensibilisation au quotidien. Pour Thérèse Blanche Mani élève en classe de 3 ème bilingue présidente installée du club, son action va porter à densifier la sensibilisation de ses camarades du lycée. C’est important déclare t’elle les élèves doivent réussir pour que les parents soient contents d’eux et puissent continuer à financer leurs études. Or, en consommant le tabac, ils s’exposent aux maladies, ce qui entrainera beaucoup de dépenses pour les parents, l’école peut s’arrêter pour ceux là et pourquoi pas la mort. En tant que leader de ce club, nous déconseillons totalement la consommation du tabac.


Jacques Pierre SEH
 

Culture