Mercredi le 08 Novembre 2017 17:09:35 Jacques Pierre SEH | Cameroun24.net Société

Cameroun - Agriculture. SUD,Foire agropastorale : Les seigneurs de la terre se préparent

Le coup d’envoi des préparatifs a été donné le 08 novembre dernier dans la salle polyvalente du collège régional d’agriculture (Cra) d’Ebolowa par le gouverneur de la région du Sud qu’assistaient les préfets des quatre départements que compte la région et le délégué régional du ministère de l’agriculture et du développement rural (Minader).

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Il s’agit d’un rendez-vous traditionnel qui se tient depuis 2010, institué par le Minader en vue de ravitailler les populations urbaines en vivres frais et autres produits d’origine animale, halieutique en période des fêtes de fin d’année. Un vaste marché en somme qui  draine même les consommateurs des pays voisins. Avec la libre-circulaire devenue effective, il va falloir être au point dans l’optique de la tenue d’un marché de grande taille avec des produits diversifiés.

D’où une forte mobilisation dans les départements sous la conduite  préfets, avec l’appui des  magistrats municipaux et les élites locales. Pour Simon Alain Messi délégué régional du Minader, au niveau du Minader, l’organisation a débuté depuis plusieurs mois avec les chefs de postes agricoles qui encadrent les producteurs au quotidien. Ce marché sera constitué des produits d’origine animale, végétale et halieutique et les consommateurs auront l’opportunité de se ravitailler du 20 au 22 décembre prochain à l’esplanade du Cra d’Ebolowa.

L’innovation portera sur le volet de la transformation de ces produits car, il est question de mettre en exergue la valeur que l’on peut ajouter à ces produits. Ce qui permet au producteur, d’augmenter ses revenus. Tenez par exemple, le manioc avec ses différents sous produits qui ne sont plus inconnus, la fève de cacao qui donne le beurre, la poudre, le chocolat et la liqueur de cacao et bien d’autres. Au niveau des villages, les populations sont déjà mobilisées, leurs encadreurs sont maintenant dans la phase du suivi de proximité. Il y a des prix à gagner dans chacune des meilleures spéculations, un signe d’encouragement pour les différents producteurs. Le seul grand souci là, c’est l’état des routes et l’enclavement dans certaines zones où il y a d’importantes quantités de vivres. Pour Félix Nguelé Nguelé gouverneur de la région du Sud, c’est un rendez-vous d’exposition du savoir-faire des agriculteurs, des éleveurs et des artisans de la région.

C’est également une occasion qui permet aux populations  d’Ebolowa et de ses environs de s’approvisionner à bon prix pour les fêtes de fin d’années. Il est donc question d’étendre la sensibilisation pour qu’il n’y ait pas de pénurie vivres, et que les consommateurs viennent acheter. Dans la tenue de l’événement, le Minader s’y organise, il reste seulement aux maires à accompagner leurs populations à joindre le site de l’événement à date. La dimension est sous régionale avec l’ouverture déjà des frontières, il est question de se mobiliser. Pour Angèle Ayeh ménagère, c’est  pendant la foire qui se tient en fin d’année qu’elle se ravitaille pour sa maisonnée. L’édition 2017 est déjà dans son programme.