SUD,Fête de la jeunesse : Les jeunes en milieu scolaire sensibilisés sur les drogues

Cameroun - Education. SUD,Fête de la jeunesse : Les jeunes en milieu scolaire sensibilisés sur les drogues

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

L’idée est de la fondation Georges Weah qui a regroupé les filles et garçons dans un tournoi de football masculin et féminin qui a débuté le 03 février dernier au village Azem situé à quelques encablures du centre urbain d’Ebolowa et dont l’apothéose sera le 11 février prochain.


Aujourd’hui, certaines déperditions scolaires sont inhérentes à la consommation des drogues, des stupéfiants et autres déviances sexuelles. C’est pour combattre ces fléaux à la racine que la fondation  est allée à la rencontre des jeunes en milieu rural en de les parler des méfaits des drogues, des pratiques malsaines. Pour Stéphane Endezoum président de la fondation Georges Weah, « il s’agit ici d’un vaste programme de sensibilisation des jeunes en milieu scolaire sur la consommation des drogues et autres substances psychotropes. Le moment s’y prête relativement à cette 53 ème édition de la fête nationale de la jeunesse. Ce tournoi qui est lancé en pleine onzaine de la 53 ème édition de la fête nationale de la jeunesse, regroupe 06 équipes de football masculin et 04 équipes de football féminin, une question de créer une émulation en milieu jeune et pouvoir passer un message de sensibilisation. En cette période où d’énormes entraves quêtent cette jeunesse et où l’unité nationale prend un coup sérieux. Il est donc question de miser sur un changement de  comportement des jeunes en milieu scolaire et pour ceux  non scolaire scolarisés également. Car, c’est dans un corps sain qu’un esprit saint peut être ». Ainsi, c’est une opportunité pour la jeunesse à milieu poursuivre leurs études sereinement. 

Aujourd’hui, dans nos contrées le constat est que beaucoup d’entre eux sortent du système scolaire à cause de la consommation de ces drogues et stupéfiants. La fondation vise donc à soutenir les projets gouvernementaux dans le cadre de tout ce qui concoure à la préservation de la jeunesse. A travers le sport et principalement le football, le message passe à travers l’engagement des jeunes en cette période de prendre part à ce tournoi qui mobilise la jeunesse urbaine et rurale dans une idée sportive,  d’où cette option de sensibilisation. Une onzaine qui a servie également de moments précis pour avoir des causeries éducatives sur le vivre-ensemble, l’intégration nationale. Une occasion pour Jacques Junior Mbita promoteur sportif d’affirmer les vertus du sport en cette période de grande mobilisation de la jeunesse. Pour lui, « le sport est nécessaire pour la jeunesse, elle déstresse ce qui les prédisposent aux meilleures conditions  d’étude. Ce qui aujourd’hui permet à la jeunesse de faire chemin ensemble et faire la promotion des valeurs républicaines ». Il faut noter que loin d’être une formation politique, la fondation Georges Weah est une organisation de jeunes qui mobilise une dynamique pour la promotion des talents vrais. Son fan club est resté fonctionnel et conduit par le président de cette fondation qui, de l’époque du Tkc l’adulait véritablement. De son ingénieuse idée de pérenniser ce talent africain qui aujourd’hui occupe la plus grande responsabilité dans son pays natal le Libéria. Les jeunes s’en souviendront toujours de lui.
 

Jacques Pierre SEH

Culture