SUD,Ebolowa : le centre de santé intégré urbain pour un nouveau départ

Cameroun - Santé. SUD,Ebolowa : le centre de santé intégré urbain pour un nouveau départ

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Telle est la recommandation phare édictée par le sous-préfet de l’arrondissement d’Ebolowa 1 er à l’occasion de la prise de fonction le 11 octobre dernier de madame le chef de centre nouvellement nommée. Ceci en présence des autorités sanitaires de la ville d’Ebolowa.


Tangoe Marie Sophie Pélagie remplace à ce poste, Nicole Claire Nke qui y a passé sept années d’affilées. En l’installant à ce poste, Akondi Elvis Mbahangwen sous-préfet de l’arrondissement d’Ebolowa 1 er a insisté sur l’animation totale de cette structure afin qu’elle soit ouverte aux patients. A la nouvelle responsable, de mettre sur pied une coordination qui permet d’avoir un regard sur tous les programmes. De créer un environnement de franche collaboration avec le personnel, en encourageant ceux qui excellent dans le rendement et en ne ménageant aucun effort pour ramener certains à l’ordre.

Dans le domaine sanitaire, assurer la surveillance épidémiologique dans l’arrondissement pour protéger les populations. « Votre exemplarité constitue un stimulant pour le personnel à votre charge, ce qui implique le suivi de l’évolution des carrières. La gestion financière est l’élément important pour la survie de la formation sanitaire, verser les ressources engrangées dans les caisses de l’état et aux personnels, payez leurs quotes-parts. Votre disponibilité permettra d’avoir un regard sur tout le personnel et également sur ce qui se fait dans votre  hôpital.  La sérénité au sein de la structure est importante, pour la cohésion et l’établissement  d’une saine collaboration avec la hiérarchie ».

Pour le nouveau responsable, il est question de rétablir l’ordre et la discipline, et à dire non au clientélisme. Aux collaborateurs,  le chef de terre leur a dit que le nouveau chef de centre est le seul repère de référence, c’est elle seule qui assure la coordination des services. A cet effet, point de mépris car, c’est bien elle qui les juge et les note, que cesse alors les coups bas pour un retour au travail qui est leur unique raison d’être dans cet hôpital. Le maire de la commune d’arrondissement d’Ebolowa 1er  Joël Emmanuel Bitoumou, président du comité de gestion de ce centre de santé a émis le vœu que le nouveau chef de centre de santé transforme ce centre en un centre pilote, un centre idéal toujours plus performant relevant au quotidien le défi de la santé des populations. Il est à noter que, le nouveau chef de centre de santé intégré urbain d’Ebolowa 1 er est une infirmière diplômé d’état ayant plusieurs années de terrain. Elle a servi pendant plusieurs années à l’hôpital régional d’Ebolowa comme major de la maternité, elle a dont le profil de l’emploi affirme le sous préfet de l’arrondissement d’Ebolowa 1er. Il faut noter que les centres de santé intégrés (Csi) sont des formations sanitaires de 6 ème catégorie disposant plusieurs services à savoir, le laboratoire, la maternité, la consultation, la pharmacie, les soins et sont directement rattachés aux districts de santé.

Jacques Pierre SEH

Opinion