SUD,Des prix pour les meilleures réalisations agro-pastorales dans la Mvila

Cameroun - Agriculture. SUD,Des prix pour les meilleures réalisations agro-pastorales dans la Mvila

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Une initiative du député Jean Jacques Zam qui peut déjà s’inscrit dans la tradition au niveau du département de la Mvila et dont la 18 ème édition a été célébrée le 12 avril dernier à l’esplanade de la délégation départementale du Minader pour la Mvila, sous la houlette de son promoteur dans une allure festive en honneur des seigneurs de la terre.


Huit arrondissements concernés, plus d’une centaine de producteurs présélectionnés au départ de la compétition. Et c’est bien 20 réalisations agro-pastorales qui ont pu braver les critères de sélection établis par un collège de jury composé des responsables de l’agriculture et autres spécialistes dans le domaine agro-pastoral. Pour le délégué départemental du Minader, le prix baptisé « Paul Ngulu Evina » s’illustre comme la promotion et le développement du sous-secteur agricole qui trouve son attrait dans la migration vers une agriculture de seconde génération. Une véritable révolution du monde rural qui fait passer d’une production de consommation vers celle du marché. Il est alors question pour le Minader d’encourager de telles initiatives d’où qu’elles viennent car, elles contribuent à l’amélioration de la compétitivité dans les filières agricoles.

Et garantissent alors la quantité et la qualité de la production indispensable pour une sécurité alimentaire. Comme critères de différenciation entre les compétiteurs,  on avait la taille de l’exploitation, le respect des normes techniques, les objectifs de l’exploitation et l’appartenance pour le producteur à une organisation des producteurs. Ainsi, le jury a pu apprécier le manioc, le bananier plantain, le cacao, la tomate, le piment, l’hévéa, le poulet de chair et l’élevage de porcs. Le premier prix d’une valeur  1 million de FCFA en numéraire et en matériel fait de brouette, machette, lime, sac d’engrais et autre pulvérisateur est revenu à un producteur de l’arrondissement de d’Ebolowa 1 er sur la spéculation bananier plantain.  Ce dernier s’engage à s’investir davantage pour un développement en vue de l’atteinte des meilleurs rendements. Avec déjà ses trois hectares de bananier plantain en monoculture, avec l’appui du promoteur, il rassure que le meilleur pour lui est à venir.

Car, le déclic qu’il attendait en termes d’appui en matériels et en moyens financiers est là. Comme pour dire que la balle est dans son camp. Pour le promoteur de ce prix  le député Jean Jacques Zam, près de 5 millions de FCFA remis aux producteurs en numéraire et en matériel pour booster la production agricole. Il faut que les agriculteurs deviennent « des grands hommes », en étant capable de vivre du fruit de leur labeur. C’est un encouragement à l’excellence agricole, à la saine émulation dans le travail de la terre puisque l’agriculture ne trompe jamais. Le secteur agricole occupe environ 70% des populations et est le plus grand pourvoyeur d’emploi. En octroyant ces prix, il est question que les activités agro-pastorales redeviennent au cœur des préoccupations des populations du département de la Mvila. Une invite aux acteurs à en faire davantage, à produire plus en vue même de conquérir les marchés voisins. Pour Hubert Mfou’mou l’un des bénéficiaires dans le domaine de la pisciculture, il faut multiplier des actions du genre. Lui qui s’investie à la mise sur pied d’un complexe agricole touristique au village Mebae, se sent honoré et galvanisé en même temps et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Aux termes de cette édition, les termes de référence pour l’édition prochaine ont été présentés aux futurs potentiels participants, une façon de mettre chacun sur la même ligne de départ selon le député promoteur. Il faut noter que le prix Paul Ngulu Evina a permis à certains lauréats antérieurs de s’autonomiser dans leurs activités agro-pastorales et à subvenir aux besoins de leurs familles.                                

Jacques Pierre SEH
 

Société