Moins de 20% des besoins d’aide humanitaire du Cameroun sont couverts

Cameroun - Gouvernance. Moins de 20% des besoins d’aide humanitaire du Cameroun sont couverts

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter | Revoir un Programme TV | Grille des Programmes TV | Où Vendre au Cameroun | Où Danser au Cameroun | Où Dormir au Cameroun |

Selon le Conseil norvégien pour les réfugiés, la crise dans le pays est l’une des plus sous-financées dans le monde lit-on dans les colonnes du journal Ecomatin.

« Le manque actuel de financement est alarmant. Malgré des besoins croissants, les fonds alloués à l’action humanitaire sont très inferieurs par rapport à la même période de l’année dernière. Nous sommes profondément préoccupés par les personnes qui subissent déjà les lourdes conséquences de ce manque de ressources», s’alarme, dans un communiqué publié lundi dernier, le secrétaire général du Conseil norvégien pour les réfugiés, Jan Egeland. Cette Organisation non gouvernementale (Ong) internationale qui travaille spécifiquement avec les réfugiés, les populations déplacées contre leur gré et les communautés gravement touchées par le déplacement, révèle qu’au Cameroun, la crise humanitaire est l’une des plus sous-financées avec moins de 20% des fonds nécessaires couverts à ce jour. L’équipe humanitaire pays, dans un rapport publié en février 2019, a estimé à 4,3 millions, le nombre de personnes dans le besoin. Celles-ci sont réparties sur 8 des 10 régions du Cameroun. Selon le même document, « le nombre total d’enfants dans le besoin dans les différentes zones affectées par les conflits, s’élève à plus d’un million avec 343 000 enfants déplacés, 61 000 réfugiés, 59 000 retournés et 544 000 dans les communautés hôtes ».

26 milliards de dollars américains, soit environ 15 199 milliards Fcfa, sont nécessaires pour venir en aide à environ 94 millions de personnes dans le besoin. Jusqu’à présent, les pays donateurs ont fourni environ 7 milliards de dollars, soit 27% de l’argent nécessaire, selon la plateforme de suivi financier de l’Organisation des Nations unies (Onu). Cela représente environ 2 milliards de dollars de moins qu’à la même période l’année dernière lorsque 35% des plans de réponses humanitaires étaient financés. Il est à noter qu’au plan interne, le gouvernement camerounais et les Ong ne s’accordent pas toujours sur le nombre de personnes impactées par les crises que traverse le pays.

Dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a accusé récemment les organisations humanitaires de gonfler les chiffres des déplacés internes pour capter plus de financements. « Les ennemis de la nation voudront donner l’impression qu’avec 400.000 ou 500.000 déplacés internes, le gouvernement serait incapable de gérer cette situation. Et ils vont appeler à des interventions (…) estimant que nous n’arrivons pas à encadrer. Voilà le danger, c’est-à-dire, piétiner la souveraineté du Cameroun à travers de faux rapports. Le gouvernement ne peut pas l’accepter (…) Vous pouvez, par exemple, demander 50 millions d’euros, tout en sachant que pour encadrer les déplacés internes au Cameroun, il faudrait seulement 10 millions d’euros. Vous constaterez que les autres 40 millions d’euros prendront une autre destination  », a-t-il dénoncé lors d’une conférence de presse.

Il est à rappeler que, pour la crise anglophone, le gouvernement met en œuvre depuis 2018, un plan d’assistance humanitaire d’urgence qui prévoit, entre autres, la reconstruction des biens détruits. Doté d’un budget de 12,5 milliards Fcfa, celui-ci tarde à présenter des résultats.

Regardez Canal 2 | Canal 2 Movies | Equinoxe | STV | CRTV | BoomTV | LTM

Société

Lire aussi