Cameroun - Politique. Maurice Kamto réélu président du MRC

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le président sortant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a été reconduit à l’issue de la deuxième Convention de son parti tenue le week-end dernier au palais des Congrès de Yaoundé rapporte CT.



Election sans suspense à la tête du directoire national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), samedi dernier à Yaoundé. Le Pr. Maurice Kamto, qui conduisait l’unique liste enregistrée, a été réélu président du directoire national de ce parti pour les cinq prochaines années.

Pour Maurice Kamto qui s’exprimait hier lors de la clôture de la deuxième Convention du MRC, « c’est un nouveau visage de la démocratie camerounaise », que les militants de son parti ont donné à travers ce vote.

En effet, le président sortant du MRC a indiqué que pour cette élection, les différents délégués votants auraient pu procéder par simple acclamation, mais ils ont privilégié la voie des urnes. Ainsi, sur 824 votants, la liste conduite par le Pr. Kamto a récolté 811 voix et 13 bulletins nuls.

Par la même occasion, il a été investi comme candidat de son parti à la prochaine élection présidentielle. A l’occasion, Maurice Kamto, « investi de la confiance et de la légitimité » a pris l’engagement de ne « jamais décevoir » ses partisans.

Surtout, indiquera- t-il, à un moment où « la victoire tend les bras au parti ». Les élections au sein du MRC ont également concerné le mouvement des femmes du parti et celui des jeunes. Dans les prochains jours, le président national nommera ses conseillers, comme le prévoient les statuts du parti.

Durant trois jours, les délégués du MRC venus des dix régions du Cameroun et de la diaspora ont réfléchi sur l’avenir de leur formation politique en cette importante année électorale. Par ailleurs, les délégués ont réaffirmé leur engagement pour la sauvegarde de la paix et de l’unité.

Pour le Mouvement des femmes du MRC par exemple, l’accent sera mis sur l’éducation des jeunes, la sensibilisation des femmes sur leur rôle socio-politique et la mise sur pied d’une synergie mobilisant les femmes de toutes les autres formations politiques.

Ceci en vue de fédérer les énergies pour la préservation de la paix et du dialogue social. La deuxième Convention du MRC ouverte le 13 avril dernier a connu la présence d’autres formations politiques comme le Social Democratic Front (SDF), l’Union démocratique du Cameroun (UDC) ou du Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (MANIDEM)…

Azize MBOHOU
 

Opinion