Lettre ouverte du CPP au Ministre de l'Administration Territoriale

Cameroun - Politique. Lettre ouverte du CPP au Ministre de l'Administration Territoriale

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

A l'attention du Ministre de l'Administration Territoriale,



Monsieur le Ministre,

C'est avec grande surprise que nous avons appris votre ingérence dans les affaires internes de notre parti à la radio.
En tant que dirigeants du CPP, nous souhaitons vous informer de ce qui suit:
Il n'y a aucune base légale qui vous donne le droit d'entrer dans le fonctionnement interne d'un parti politique et de décider de ses dirigeants ou représentants légaux.
Nous n'avons reçu aucun document officiel et nous n'avons guère été contactés par téléphone ou en personne par un quelconque fonctionnaire du Ministère de l'Administration Territoriale concernant un quelconque différend au sein de notre formation politique.
Vu le comportement de certains de nos militants qui n'ont pas respecté les règlements et les statuts de notre parti, nous avons adressé une correspondance au Ministère de l'Administration Territoriale les 14 février 2018 et 19 mars 2018 pour rappeler à toutes les parties concernées les statuts et les règlements de notre parti.
Nous avons exclu les personnes suivantes de notre parti, conformément aux règlements et statuts du CPP :
M. Roger Ndebi, exclu le 06 juin 2017 par la décision du Conseil National du CPP
M. Samuel Tita Fon, exclu le 29 mars 2018 par la décision du Conseil National du CPP
C'est donc avec la plus grande surprise que nous avons appris, à la radio, que vous avez choisi de vous immiscer dans nos affaires internes sans procédure administrative ou légale et sans même avoir téléphoné ou communiqué avec des responsables du parti.
A ce titre, Monsieur le Ministre de l'Administration Territoriale, Nous, responsables du Cameroon People's Party, régulièrement élus lors de notre Congrès du 04 au 07 décembre 2014, et demeurant ses représentants légaux souhaitons vous informer de ce qui suit:
Votre communication lue par la CRTV le 17 juillet 2018 est nulle et non avenue car elle ne respecte ni la constitution de notre parti, ni aucune procédure administrative ou judiciaire au Cameroun.
Il en découle que Mr TITA FON, nommé par vos soins, n’a ni la légalité ni la légitimité de parler ou d’agir au nom du CPP
Nous continuerons notre travail en tant que représentants du parti conformément à la constitution, juridiquement contraignante du CPP, dont une copie est détenue par votre administration.
Il est regrettable qu'en cette période où le Cameroun fait face à de graves risques vis-à-vis de sa réputation dans la communauté internationale pour des actes illégaux restés impunis envers ses citoyens, vous, en tant que Ministre de l'Administration Territoriale, miniez notre fragile démocratie en commettant des actes hors du cadre administratif et juridique de notre pays.
Nous ne sommes pas dupes de vos manœuvres et le Peuple Camerounais encore moins. Nous ne sommes nullement impressionnés par ces basses œuvres qui déshonorent encore plus le Cameroun et révèlent, à ceux qui se bercent d’illusions, la véritable nature du régime que vous servez. Cette tentative ne va pas nous démobiliser et encore moins nous empêcher d’agir conformément à nos objectifs.
Le CPP, avec à sa tête Madame Edith Kahbang Walla, reste ferme dans sa stratégie pour obtenir une transition politique démocratique qui commence par le départ de ce régime qui nous enfonce un peu plus chaque jour dans le chaos, la misère et les larmes.
Nous allons continuer à mobiliser, informer et former les Camerounais/es afin qu’ils/elles agissent pour obtenir le changement auxquels ils aspirent depuis tant d’années.
Dans le respect de la Nation qu'est la République du Cameroun,

*Fait à Douala, 19 Juillet 2018*

Pour le Secrétariat National du Cameroon People’s Party
Franck Essi - Secrétaire Général
Bergeline Domou – Secrétaire Générale Adjoint en charge des Relations Internationales
Etienne Mbama - Secrétaire Général Adjoint en charge de la Mobilisation
Edna Njilin – Secrétaire Nationale en charge des Finances et du Fundraising
Thierry Njifen – Secrétaire National en charge des Affaires Juridiques et électorales
Elvadas Kengne - Secrétaire National en charge de la Prospective Politique

Pour le Conseil National Council du Cameroon People’s Party
Edith Kahbang Walla - Présidente Nationale du Cameroon People's Party
Mamadou Baba Dodo - Conseiller en charge des Structures du Parti
Gaston Nguefack - Conseiller en charge des Affaires Sociales
Andre Benang - Membre Fondateur
Som I Joseph Desiré - Membre Fondateur
Julien Mbia - Membre Fondateur
Paul Nji Awasum - Membre Fondateur
Jacques Poudfata - Membre Fondateur
 

 


*OPEN LETTER OF THE CAMEROON PEOPLE’S PARTY (CPP)*


To
The Attention of the Minister of Territorial Administration,


Douala, July 18th, 2018

Mr. Minister,
It was to our greatest alarm and surprise that we learned of your interference in our internal party affairs over the radio.
As the leadership of the CPP, we wish to inform you of the following:
There is no legal basis which gives you the right to enter into a political party's internal functioning and decide upon the officials or legal representatives of the party.
We have received no official document in writing, nor have we been contacted by telephone or in person by anyone from the Ministry of Territorial Administration regarding any dispute in the CPP.
In the face of misbehaviour on the part of some of our militants who were not respecting our party regulations and constitution, we have sent the Ministry of Territorial Administration correspondence on the dates of February 14th, 2018 and March 19th, 2018 to remind all parties concerned about our party constitution and regulations.
We have excluded the following persons from our party, based on CPP regulations and the CPP Constitution:
Mr. Roger Ndebi excluded on the June 06th, 2017 by the decision of the CPP National Council
Mr. Samuel Tita Fon excluded on the March 29th, 2018 by the decision of the CPP National Council
You can imagine our astonishment therefore, when we learned, over the radio, that you have chosen to immix yourself in our internal party affairs without administrative or legal procedure and without so much as a phone call or communication of any sort with party officials.
As such, Mr. Minister of Territorial Administration, we, the officials of the Cameroon People's Party, elected in our party congress of December 04th to 07th, 2014 and therefore legal representatives of the CPP party wish to inform you of the following:
Your communication read over the CRTV on July 17, 2018 is null and void as it respects neither our party constitution nor any administrative or legal procedure in Cameroon.
Therefore, Mr TITA FON, appointed by you, has neither the legality nor the legitimacy to speak or act on behalf of the CPP
We will continue our work as party officials per the legally binding constitution of the CPP, a copy of which is held by your administration.
It is unfortunate that at this time when Cameroon is facing serious reputational risks in the global community for acts of illegality and impunity with regard to its citizens, you as Minister of Territorial Administration would further undermine our democracy by committing acts that are outside the legal and administrative framework of our country.
We are not fooled by your manoeuvres and neither are the Cameroonian people. Your lowly undertakings dishonour Cameroon and reveal, to those who were still holding any illusions, the true nature of the regime which you serve. This futile action will not demobilize us, let alone prevent us from acting in accordance with our objectives.
The CPP, led by Edith Kahbang Walla, remains firm in its strategy to achieve a democratic, political transition which begins with the departure of this regime that plunges us with every passing day, further into chaos, misery and tears.
We will continue to mobilize, inform and train Cameroonians to carry out actions to achieve the change they have been seeking for so many years.

In the respect of this nation of ours that is Cameroon,

*Done in Douala, July 18th, 2018*

Opinion