Les chantiers de la can 2019 au Cameroun confiés à Piccini, Yeningum et Mota Engil sont en retard selon la CAF

Can 2019. Les chantiers de la can 2019 au Cameroun confiés à Piccini, Yeningum et Mota Engil sont en retard selon la CAF

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Alors que le Premier ministre, Philemon Yang, est annoncé sur les sites des infrastructures de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2019 au Cameroun, le Comité local d’organisation (Cocan) vient de dévoiler les recommandations de la 2è visite d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) à l’endroit de certaines entreprises en charge des chantiers.


Dans le document du Cocan, l’on apprend que la CAF a constaté un retard d’un mois sur les sites de Garoua confiés au Portugais Mota Engil. A cet effet, au stade omnisports Roumde Adjia, la mission de la CAF a instruit à l’entreprise d’élaborer et de lui transmettre un nouveau planning d’exécution des travaux. Mota Engil a été sommé également d’accroître le nombre d’employés dès l’entame de la phase des constructions écrit IC.

Pour le stade annexe Roumde Adjia, la CAF a recommandé de « planter le gazon dès la fin des travaux préalables de terrassement, d’accélérer la procédure de réception des préfabriqués commandés au Portugal et de mettre tout en œuvre pour respecter le délai de livraison des travaux prévu pour décembre 2018 ».

Des retards ont également été constatés à Douala pour ce qui concerne le stade omnisports de Japoma confié au Turc Yeningum. Il a été demandé de mettre en route une équipe de responsables de Yenigun pour le suivi de la production d’éléments préfabriqués en Turquie. La Confédération a demandé aux autorités camerounaises de « mettre une forte pression sur l’entreprise afin de livrer l’infrastructure dans les délais en décembre 2018 ».

A Yaoundé, l’Italien Piccini accuse du retard dans la construction du complexe sportif d’Olembe. La CAF lui a demandé de respecter de façon scrupuleuse la sixième révision du planning et de prendre toutes les dispositions utiles pour éviter les glissements sur les tâches et les approvisionnements, si les délais du 31 décembre 2018 doivent être atteints. Par ailleurs, Piccini doit « augmenter la main-d’œuvre, anticiper sur les tâches, et travailler 24h/24, car plusieurs d’entre elles ont atteint le seuil critique ».

Rappelons qu'une troisième mission d'inspection de la Confédération africaine de football est annoncée au Cameroun dans les prochaines semaines. Ce sera pour vérifier si ces recommandations de mars 2018 ont été appliquées.

S.A

 

Sport