Le sélectionneur des Lions indomptables s'oppose à l'appel à candidature pour sa succession

Lions indomptables. Le sélectionneur des Lions indomptables s'oppose à l'appel à candidature pour sa succession

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

L’entraîneur par intérim de la sélection «A» de football du Cameroun, Alexandre Belinga, a dit son opposition à la logique d’appels à candidature pour le recrutement d’un sélectionneur des «Lions indomptables».




S’exprimant dimanche dans les médias locaux, il a estimé qu’une telle approche, qui justifie par ailleurs sa décision de ne pas présenter sa candidature, était biaisée dès lors que c’est aux postulants que la fédération (FECAFOOT) exige un plan de travail.


«C’est la fédération qui a un projet, pas un entraîneur qui vient avec un projet dans une fédération. A partir de son projet, la fédération voit le technicien qui a le profil pour porter ce projet. C’est comme cela que les choses se font. Je ne peux pas être un Camerounais et aller imposer un projet à la Fédération ivoirienne de football, par exemple», a-t-il dit.



Se disant totalement opposé à l’appel à candidatures lancé par le Comité de normalisation de la FECAFOOT, Alexandre Belinga annonce qu’il ne fera «plus partie de l’encadrement technique des ‘’Lions Indomptables’’, dès lors que l’instance fédéral aura trouvé un titulaire pour le poste.


Rappelant que c’est la 2ème fois qu’il assure l’intérim sur le banc de touche de l’équipe nationale du Cameroun, le technicien local déclare que «c’est la dernière fois» et «la fois de trop».


M. Belinga, dont la formation a en outre battu le Koweït (2-0), en amical le 25 mars, a été nommé à titre provisoire à la tête de la sélection en début mars dernier pour remplacer le Belge Hugo Boss, dont le Cameroun n’a pas souhaité renouveler le contrat arrivé à expiration en fin février écrit APA.

L’appel, lancé ensuite par la FECAFOOT, s’est soldé au terme de la date de clôture de dépôt des candidatures, par 12 propositions : le Galois John Toshak, le Portugais Carlos Queiroz, le Franco-congolais Claude Makelele Sinda, les Français Willy Sagnol, Didier Six, Philippe Troussier, Hubert Velud, Alain Giresse et Pierre Marie Lechantre, ainsi que les Camerounais Dieudonné Nke, Bonaventure Djonkep et Jean Paul Akono.


 

Sport