Le groupe français Somdiaa va réduire l’utilisation des engrais chimiques dans ses filières sucres du Cameroun, Gabon et Côte d’ivoire

Afrique. Le groupe français Somdiaa va réduire l’utilisation des engrais chimiques dans ses filières sucres du Cameroun, Gabon et Côte d’ivoire

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |

Le Groupe français Somdiaa a annoncé fin septembre dernier qu’il a pris l’engagement, dans le cadre de sa Politique de Développement Durable, d’implémenter la récolte « en vert » dans certaines de ses filiales (Cameroun, Gabon, Côte d'ivoire), en particulier dans la filière sucrière.



« La récolte en vert, explique Somdiaa, présente de nombreux avantages parmi lesquels, la réduction du recours aux engrais chimiques grâce à la biomasse (pailles résiduelles) issue de la récolte.» L’agro-industriel français espère qu'à travers cette technique culturale, il y aura une diminution également du recours aux herbicides, à l’érosion des sols et aux émissions de CO2 dans l’atmosphère. A terme, l'objectif est d’améliorer la qualité de la canne.

Somdiaa précise que, « grâce à l’introduction de ce mode de récolte, notamment à la Sucaf Gabon, la Sosucam (Cameroun) et la Sucaf CI (Côte d’ivoire), celles-ci ont déjà vu progressivement leurs performances croître ». Ceci en veillant à limiter l’impact de leurs activités sur l’environnement, comme le Groupe s’y est d’ailleurs engagé en intégrant le volet environnemental à sa politique qualité.

S.A
 

Opinion