Jeudi le 12 Octobre 2017 11:07:21 Josiane R. MATIA | Cameroon-tribune Sport

CAN 2017 Volley-ball. Le dernier carré au complet

Le Sénégal a rejoint hier le Kenya, l’Egypte et le Cameroun en demi-finale de la CAN de volleyball

| Nous suivre sur facebook | Nous suivre sur twitter |


Le Sénégal avait son destin en mains et il en a fait bon usage. Hier, pour assurer une troisième victoire en quatre sorties, et donc, se qualifier pour les demi-finales du championnat d’Afrique des nations de volleyball féminin, les Lionnes de la Teranga ont battu le Nigeria 3-0 (25-23, 25-20, 25-20). La victoire, juste avant, de la Tunisie devant la RDC au Palais polyvalent des sports de Yaoundé n’a rien changé. Les Tunisiennes étaient pourtant données favorites derrière le Kenya pour la 2e place  dans cette poule B. Mais leur défaite face au Sénégal a ruiné leurs espoirs de qualification.

Le dernier carré affiche donc désormais complet avec logiquement les équipes les plus régulières du Tournoi lancé le 7 octobre dernier : l’Egypte, le Sénégal, le Kenya et le Cameroun. Hier soir, la dernière rencontre de la phase de poules a vu la victoire, poussive il est vrai, du Cameroun face à l’Egypte 3 sets à 1 (20-25, 30-28, 25-17, 25-18). Une victoire qui permet aux Lionnes de terminer en tête du groupe A et d’affronter le Sénégal en demi-finales. L’autre rencontre opposera donc le Kenya à l’Egypte. Deux belles affiches qui raviront à coup sûr le public vendredi prochain après la journée de repos de ce jeudi.


Les favorites ont en effet tenu leur rang, notamment le Kenya qui a fait carton plein, sans laisser le moindre set à la RDC, au Nigeria, au Sénégal et à la Tunisie. Les Malkia Strikers entendent poursuivre leur chemin tranquillement vers un quatrième sacre consécutif. Le Cameroun lui avait encore des soucis à régler, notamment au niveau de leur entame de match, de la réception et de la concentration. Mais les filles de Jean René Akono espèrent bien s’offrir un premier titre à la maison, devant son public. Quant à l’Égypte et le Sénégal, ces deux pays espèrent bien profiter de leur étiquette d’outsider pour créer la surprise, surtout qu’ils en ont les moyens.
 

Lire aussi